Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
Le 26e congrès de l’ACE veut « Réussir ! »
Publié le 10/10/2018

Trois années se sont écoulées depuis que Maître Denis Raynal a pris la présidence de l’association des Avocats Conseils d’entreprises (ACE). L’heure est venue de passer la main. « On ne quitte pas la présidence d’une belle association comme la nôtre sans un pincement au coeur », a-t-il confié lors du 26e congrès du syndicat, qui s’est tenu les 27 et 28 septembre derniers à Antibes– Juan-les-Pins. L’homme était cependant fier de présenter celle qui va lui succéder. Il s’agit de Delphine Gallin, membre de l’association depuis de nombreuses années et ancienne vice-présidente, avocate au barreau de Marseille, et première femme à accéder à la présidence de l’ACE. Maître Raynal a salué « sa belle personnalité, son style propre, son énergie sans bornes, ses idées modernes pour notre profession et son sens politique raffiné ». Autant d’atouts qui, à son avis, vont lui permettre de « mener notre pavillon plus loin encore », vers la réussite. Réussir ! C’était d’ailleurs le thème du programme de ce 26e congrès.



Mais réussir quoi ? Réussir la mutation numérique, réussir à faire entendre sa voix pour défendre les intérêts de toute une profession (on pense notamment à la présence de l’ACE lors des concertations autour des chantiers de la justice, leur combat pour lever les oppositions liées à la confidentialité des écrits et au secret professionnel, et pour défendre l’indépendance des avocats dans l’exercice du droit), réussir en somme à faire de la profession « un pilier absolument indispensable de notre démocratie », a affirmé Denis Raynal dans son allocution. Mais « réussir, c’est aussi réunir », a expliqué quant à elle Christiane Féral-Schuhl, présidente du Conseil national des barreaux. Car l’unité sert à agir, à porter des propositions, bref, l’unité rend plus fort. « Unis et engagés, nous sommes enfin influents » a-t-elle ainsi déclaré, rappelant les victoires remportées par le CNB, notamment celle qui a conduit le gouvernement à réviser l’article 3 de la réforme de la justice, qui, dans son état originel, aurait conduit à l’ubérisation de toute une profession. « C’est un tout petit article que cet article 3, mais c’est une grande, une très grande bataille ». Une bataille qui conditionne en réalité l’avenir des avocats.


 


Maria-Angélica Bailly


0 commentaire
2 + 2 =
Journal Spécial des Sociétés
Journal parisien d'annonces légales et de formalités
n° 89
12 décembre 2018
Journal des sociétés - mensuel du droit

n° 169

décembre 2018

Blockchains & Cryptomonnaies : bouleversent-elles l’ordre juridique et économique ?

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10