Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en IDF !
Publié le 03/12/2019

YVELINES


Décrocher un job grâce à La cravate solidaire


L’association La cravate solidaire et Activit’Y, l’agence d’insertion professionnelle des Yvelines proposent depuis la rentrée de septembre des ateliers de coaching en image à destination des Yvelinois en fin de parcours d’insertion professionnelle.


L’apparence compte aussi lors d’un entretien. En effet, selon une étude du Bureau international du travail (BIT), 30 % des candidats à l’embauche disent avoir subi une discrimination liée à leur style vestimentaire. Pour aider les demandeurs d’emploi à valoriser leur image professionnelle, et lever les freins au retour à l’emploi, Activit’Y a contracté un partenariat avec la Cravate solidaire, une association d’envergure nationale déjà bien implantée dans le Val-d’Oise et la Seine Saint-Denis, soutenue par l’Etat et par BNP Paribas dans le cadre d’un contrat à impact social (CIS).


Le bus dressing de l’association se déplace donc ponctuellement sur tout le territoire avec, à son bord, une équipe de professionnels (coach en image, recruteur, responsables RH ...) et organisent des ateliers « coup de pouce » à destination des demandeurs d’emploi. Ces ateliers d’environ 2h comprennent : Accueil et présentation ; conseil en image (essayages et choix d’une tenue) ; mise en situation d’entretiens professionnels (analyse, bilan, conseils) ; réalisation d’une photo professionnelle pour illustrer le CV. A l’issue des ateliers, les candidats repartent avec une tenue vestimentaire professionnelle offerte et leur photo d’identité.


Une opération qui a beaucoup de succès puisque depuis sa création, l’association a permis à 5 700 candidats au niveau national, dont 3 200 en Ile-de-France, de bénéficier de ses ateliers de coaching dans le bus aménagé en dressing. En outre, 74% d’entre eux ont obtenu un emploi ou une formation dans les trois mois qui ont suivi.


À noter que ce dispositif est réservé aux Yvelinois, bénéficiaires du RSA ; demandeurs d’emploi de longue durée (inscrits depuis plus d’un an à Pôle emploi) ; jeunes de 18 à 25 ans ; résidents des quartiers politique de la ville (QPV). Quant à l’inscription elle doit être faite par le référent social du bénéficiaire qui transmet la fiche de liaison à : mobile@lacravatesolidaire.org, une semaine avant la date de l’atelier.


 


 


HAUTS-DE-SEINE


Made in 92 : Rendez vous pour la grande finale !


Le 21 janvier prochain se tiendra la grande finale du concours Made in 92, le concours des entrepreneurs du territoire. Cette grande soirée, organisée par la CCI Hauts-de-Seine sera placée sous le thème de la foudre d'entreprendre ! Visant à mettre l'entrepreneuriat du département à l’honneur, les 18 finalistes désignés lors des 2 demi-finales les 7 et 14 novembre derniers, défendront leur projet à travers des pitchs. Un jury, composé d'acteurs économiques du département et de grandes entreprises, désignera le lauréat.  Le Prix de l'internaute, désigné par des votes en ligne, et le prix du public, enregistrant les votes en direct, seront également remis à cette occasion.


Cet événement est aussi  le moment pour les porteurs de projet de rencontrer les acteurs de l'entrepreneuriat des Hauts-de-Seine. Une façon de développer son réseau professionnel en échangeant, et pourquoi pas se faire repérer !


Un vrai coup de pouce pour touts les jeunes entrepreneurs  et startupers.


Rdv le 21 janvier prochain, au Théâtre Armande Béjart, 16 Place de l'Hôtel de ville, 92600 Asnières-sur-Seine.


 


 


SEINE-SAINT-DENIS


Le département s’engage dans la lutte contre le sida


La Seine-Saint-Denis est le deuxième département le pus touché par le VIH. En effet, entre  300 et 400 nouvelles personnes sont diagnostiquées chaque année.


Aussi, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida le 1er décembre, la Seine-Saint Denis s’engage en mettant « à disposition des associations partenaires ou lors d’événements plus de 20 000 kits de prévention avec des préservatifs et un dépliant complet pour mieux comprendre, se protéger et agir en cas de doute » , est-il précisé sur le site du Département.


Cette action s’inscrit dans le prolongement du plan d’action élaboré par l’épidémiologiste France Lert pour lutter contre le VIH en février 2018 : « La Seine-Saint-Denis, un Département engagé pour la fin du sida en 2030 ». Il y est précisé qu’ « afin de stopper l’épidémie du sida, il faut qu’au moins 90% de personnes vivant avec le VIH soient diagnostiquées, qu’au moins 90% d’entre elles soient soignées, et qu’au moins 90% d’entre elles retrouvent une charge virale indétectable ». À ce tire, le Département soutient financièrement plusieurs association engagées dans la prévention du VIH ou en faveur de l’accompagnement des personnes vivant avec le VIH 


 


 


VAL-D’OISE


Naissance d’une forêt en plaine de Pierrelaye-Bessancourt


1 million d’arbres seront plantés sur les 7 communes de Bessancourt, Frépillon, Herblay-sur-Seine, Méry-sur-Oise, Pierrelaye, Saint-Ouen-l’Aumône et Taverny. L’emprise représente 600 hectares nouveaux et 400 hectares réhabilités. Adapté au site, anticipant les mutations climatiques, offrant des habitats naturels diversifiés, cet aménagement forestier porté par le Syndicat mixte d’aménagement de la Plaine de Pierrelaye-Bessancourt (SMAPP) contribuera au développement de la biodiversité, à la lutte contre la pollution atmosphérique et contre le réchauffement climatique, en plein cœur de l’urbanisation du Val d’Oise.


L’Office national des forêts aura boisé près de 20 hectares d’ici la fin du premier trimestre 2020. 84,5 millions d’euros seront investis dont 50 apportés par le SIAAP (Syndicat interdépartemental de l’Assainissement de l’Agglomération parisienne). Le boisement de la Plaine s’étalera sur une dizaine d’années et la forêt sera mature dans 30 à 50 ans. La France n’a pas connu un projet de création de forêt d’une telle ampleur depuis quatre siècles.


 


VAL-DE-MARNE


Les entreprises s'engagent 


Le 29 novembre dernier, Gérard Delmas, président de la CCI94 et Raymond le Deun, préfet  du Val-de-Marne ont lancé le club des entreprises inclusives dans le département.


La démarche « La France une chance, les entreprises s'engagent » entend faire croitre la communauté des acteurs impliqués. L’objectif est de donner une chance à tous : emplois francs, apprentissage, stage de 3e, parrainage, embauche de travailleur handicapé sont autant d'actions que toute entreprise peut mener avec le soutien de la CCI94. En adhérant à la charte d'engagement de l'État en faveur de l'insertion et de l'inclusion professionnelles, les recruteurs s'inscrivent dans une démarche d'inclusion des publics les plus éloignés de l'emploi. Des entreprises et des clubs d'entreprises ont d’ores et déjà adopté la charte d'engagement et participent au club départemental des entreprises qui œuvrent à l'inclusion et l'insertion professionnelle. Tous les volontaires sont les bienvenus…


0 commentaire
7 + 3 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10