Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés

Haute école des avocats conseils de la cour d'appel de Versailles

Publié le 11/09/2017


Depuis 2005, le législateur a imposé aux avocats une obligation de formation continue de 20 heures par année civile. Si celle-ci constitue, en effet, un gage de qualité des prestations de défense et de conseil, elle est également nécessaire pour assurer le perfectionnement des connaissances fondamentales à l’exercice de la profession. C’est pour permettre à ses confrères de remplir cette obligation de formation continue que, pour la 13e année consécutive, la Haute école des avocats conseils de la cour d’appel de Versailles (HEDAC) a organisé son université d’été, bien que selon Benoît Dumontet, le directeur de l’établissement, « l’idée des universités d’été est née avant même l’obligation de formation ». La période entre vacances estivales et reprise des audiences étant propice au travail de réflexion dans une atmosphère détendue et conviviale, l’événement s’est tenu cette année du 29 août au 1er septembre, à Viroflay dans les Yvelines. Pour cette édition 2017, 600 à 800 participants venus de toute la France, et même des DOM-TOM, se sont pressés aux portes de l’école, présidée par le bâtonnier Claude Duvernoy, avocat au barreau des Hauts-de-Seine, afin de recevoir les précieux enseignements de professeurs-experts « très motivés pour transmettre leur savoir ». Si en France, de nombreux autres organismes, opérateurs publics, établissements publics universitaires, etc., permettent aux avocats de se former, l’événement organisé par l’HEDAC remporte toujours autant de succès. Outre le prix très abordable des ateliers et formations, la plupart des avocats s’y rendent « pour la qualité du programme et sa diversité, mais aussi pour le plaisir de revoir leurs confrères », a expliqué le directeur de l’école. Au programme cette année : des modules aussi variés, pointus ou généraux, que « la retenue à la source », « le droit d’asile en France », « la procédure participative », « mineur et police », « la chasse au stress est ouverte ! », etc. Même profession, mais a un autre échelon.


Ce numéro 68 du Journal Spécial des Sociétés revient également sur le rapport annuel de l’Union internationale des avocats. Son président en 2016, Jean-Jacques Uettwiller, avait souhaité consacrer l’année à trois axes majeurs : l’État de droit, la formation des avocats et le service aux organisations d’avocats dans le monde.


Maria-Angélica Bailly

0 commentaire
3 + 6 =
Journal Spécial des Sociétés
Journal parisien d'annonces légales et de formalités
n° 87
15 novembre 2017
Journal des sociétés - mensuel du droit

n° 157

novembre 2017

Regards croisés en droit européen sur l’actualité de la propriété intellectuelle

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10