Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
Les Concours de plaidoiries pour les droits de l’homme dévoilent leurs présidents de jurys
Publié le 14/01/2020

Du 24 au 26 janvier prochains se succèderont des lycéens, des élèves-avocats et des avocats pour plaider la cause qu’ils ont choisie, à l’occasion du Concours de Plaidoiries pour les droits de l’Homme du Mémorial de Caen. Ils exprimeront leur indignation face à l’inacceptable devant un public toujours plus nombreux et trois jurys composés de personnalités juridiques et médiatiques.



Cette année encore, le Mémorial de Caen sera le théâtre de la défense des droits de l’homme. Le concours débutera par la 23e édition du concours lycéens, le 24 janvier prochain, présidé par le reporter-photographe de guerre Patrick Chauvel.


Le Mémorial de Caen a reçu cette année 1 200 vidéos de candidatures. À l’issue des finales régionales (Rennes, Toulouse, Marseille, Orléans, Nantes, Caen, Dijon, Lille, Strasbourg, Bordeaux, Lyon et Paris), 14 équipes (seul ou en duo) ont été sélectionnées pour la finale nationale à Caen.


Les lauréats de France métropolitaine, des départements d’outre-mer et des lycées français à l’étranger viendront concourir le 24 janvier 2020, au Mémorial de Caen. Ils plaideront devant un public essentiellement composé de lycéens et de collégiens et devant un jury qui attribuera cinq prix : le prix de la Région Normandie et du Mémorial de Caen, le prix de l’engagement citoyen (offert par la MGEN), le prix Amnesty International, le prix Reporters sans frontières et le prix du jury lycéen (en partenariat avec le magazine Phosphore).


Le lendemain, ce sera au tour des élèves-avocats de déclamer leur plaidoirie, face au jury coprésidé par le juge d’instruction Renaud Van Ruymbeke et l’ancien bâtonnier de Paris Christian Charrière-Bournazel.


Pour cette 10e édition, les onze écoles d’avocats françaises ont chacune proposé un candidat : écoles des Avocats de Paris (EFB), de Versailles (HEDAC), du Nord-Ouest (IXAD), du Grand-Est (ERAGE), de Rhône-Alpes (EDARA), du Sud-Est, du Centre-Sud (EFACS), du Sud-Ouest Pyrénées, de Bordeaux (Aliénor), du Centre-Ouest (ECOA) et du Grand-Ouest (EDAGO).


Les candidats devront rédiger une plaidoirie relative à un cas avéré et individuel de violation des droits de l’homme, inspiré de l’actualité récente. Les lauréats se retrouveront en finale au Mémorial, le samedi 25 janvier 2020, et seront invités à plaider en public devant un jury composé de personnalités engagées dans la défense des droits de l’homme.


Enfin, en clôture, se tiendra la 31e édition du concours avocats, présidé par le nouveau bâtonnier de Paris Olivier Cousi. Cette année, grâce à l’actif soutien du Conseil national des barreaux, 46 plaidoiries en provenance de 16 pays ont été reçues. Dix avocats ont été sélectionnés pour venir plaider en public et devant un jury, le dimanche 26 janvier 2020.


Les candidats seront jugés sur le sujet, la solidité de l’argumentaire juridique, la force de conviction, le talent oratoire, l’originalité du thème et le respect du temps de parole.


 


0 commentaire
0 + 5 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10