Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en IDF (95, 93, 94, 95, 91)
Publié le 25/09/2022 13:51
En bref en IDF (95, 93, 94, 95, 91)/><img src=

PARIS

Sobriété énergétique : la ville Lumière s’éteint

Face à la flambée du prix de l’énergie et pour faire face aux problèmes d’approvisionnement, la Ville de Paris a présenté son plan d’urgence énergétique. Cet hiver, la municipalité a ainsi fixé la réduction de sa consommation d'énergie de 10 %.

Pour atteindre cet objectif, la Ville a déclaré vouloir baisser les températures dans tous les bâtiments de la Ville, les passant de 19° à 18°C, et de 12° la nuit. Ces baisses ne concerneront pas les Ehpad ou autres bâtiments accueillant des publics sensibles, comme les crèches. La température de l’eau des piscines a également été revue, et passera de 27° à 26°.

La saison de chauffe hivernale sera également décalée d’un mois, et débutera au moment des vacances de la Toussaint, mesure à adapter en fonction de la réalité des températures hivernales. 

Enfin, depuis le 23 septembre, les éclairages des façades extérieures et des monuments municipaux sont éteints dès 22 h. L'illumination de la tour Eiffel se termine quant à elle à 23 h 45, heure de fermeture des visites.

 

 

SEINE-SAINT-DENIS

Le barreau de la Seine Saint Denis fête ses 50 ans

C’est à l’initiative de 27 avocats, alors installés dans le département mais rattachés aux barreaux de Paris et du Val-d’Oise, que la nécessaire question de créer un nouveau barreau sur ce territoire s’est posée. C’est ainsi que le barreau de la Seine-Saint-Denis a vu le jour, le 16 septembre 1972.

Le fait que le barreau de la Seine-Saint-Denis soit aussi jeune s’explique par le fait que le département du 93 a lui-même été créé 1964, par la loi du 10 juillet de la même année, relative à la réforme territoriale de la région parisienne. Cette loi redécoupe les deux départements de la région, soit la Seine et la Seine-et-Oise en sept nouvelles entités administratives : Yvelines, Paris, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val-d’Oise. Ce qui a pour conséquence de bouleverser l’organisation administrative et politique du territoire francilien. Ainsi, sept nouvelles préfectures sont créées. Celle de la Seine-Saint-Denis s’installe à Bobigny, commune qui devient le chef-lieu du département qui hérite du code postal 93, autrefois attribué à Constantine, un département français d’Algérie.

En 1972, un tribunal provisoire s’installe au cœur de la cité administrative n° 2 à Bobigny. Il servira notamment de décor, cette même année, au fameux « procès de Bobigny ». Marie-Claire Chevalier, mineure, y est jugée pour avortement illégal, défendue par l’avocate Gisèle Halimi.

Au 1er juillet 2022, le barreau regroupait 628 avocats en activité (392 femmes et 236 hommes), spécialistes et généralistes, et 58 avocats honoraires.

 

 

VAL-DE-MARNE

Le Centre chorégraphique national de Créteil, un espace sans frontières

Les centres chorégraphiques nationaux ont été créés dans les années 1980 sous l’impulsion de Jack Lang, alors ministre de la Culture. Celui de Créteil accueille des compagnies prestigieuses depuis 1984. Le 14 septembre, Mehdi Kerkouche a été nommé à sa direction et succédera à Mourad Merzouki en janvier prochain. Le nouvel arrivant entend y développer un espace sans frontières, ouvert à toutes les diversités, et connecté à toutes les identités plurielles. Son projet se veut engagé et inclusif.

Passionné par la scène, il débute comme danseur professionnel avant 18 ans. Son parcours l’amène progressivement à la chorégraphie. Il enseigne à l’Académie internationale de la Danse, au Studio Harmonic ainsi qu’au Lax Studio à Paris. Depuis 2017, il développe la compagnie EMKA. Pendant le premier confinement, son expression et sa force artistique lui valent un succès viral sur les réseaux sociaux. À la rentrée 2020, il est invité par Aurélie Dupont à signer une pièce pour les danseurs du Ballet de l’Opéra national de Paris et Chaillot. Il ouvrira le festival Suresnes Cité Danse en janvier 2023.

Le chorégraphe conçoit son art comme un langage universel et souhaite que le CCN porte toutes les danses et tous les styles. Son projet Créer, Rassembler, Partager inclut la mise en place d’un studio de création numérique basé sur sa conviction : « Bien équilibrée, la création physique et la création numérique ne peuvent que se répondre, se compléter et permettre l’acquisition d’un public toujours plus grand et nouveau. »

Il souhaite donc fédérer un public large autour de la danse, aussi bien par ses futures créations que par de multiples propositions qu’il désire renforcer en direction du territoire. Il se soucie également de l’accompagnement des compagnies, en particulier au plan de la diffusion, y compris au moyen de résidences d’arts numériques pour une plus large circulation des œuvres.

Selon Mehdi Kerkouche, le CCN de Créteil et du Val-de-Marne doit devenir « un centre de référence du Grand Paris », qui respecte l’histoire de son territoire urbain, en collaboration directe avec l’ensemble des structures partenaires dans le champ chorégraphique et au-delà. Le 1er janvier 2023, le nouveau directeur succèdera donc à Mourad Merzouki, grand promoteur de hip-hop, notamment à travers le festival Kalypso.

 

 

VAL-D'OISE

Val Parisis : produire de l’énergie par les toitures

La Communauté d’agglomération Val Parisis (CAVP) met à la disposition des particuliers et des professionnels une cartographie permettant à chacun de connaître le potentiel solaire de leur ou des toitures présentent sur le territoire.

Le cadastre solaire proposé par la CAVP est un outil de sensibilisation aux potentiels d’utilisation de l’énergie solaire. En effet, il permet au propriétaire et copropriétaires de savoir s’il est profitable d’installer des panneaux solaires photovoltaïques ou thermiques sur leur toiture. Pour cela, l’outil cartographique est muni d’un moteur de recherche dans lequel les personnes intéressées peuvent entrer leur adresse. Une fois le toit repéré, un onglet apparaît avec la répartition du potentiel solaire de la toiture, qui est soit très approprié, soit approprié ou au contraire peu approprié, ainsi qu’une indication de surfaces. Ce cadastre solaire prend en compte l’inclinaison de la toiture, son potentiel d’ensoleillement et les ombres portées par les bâtiments voisins et la végétation.

Cette procédure, lancé en 2018, s’inscrit dans le cadre du Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) qui est obligatoire pour tout établissement public de coopération intercommunale de plus de 20 000 habitants. Le PCAET décline et met en œuvre sur son territoire les objectifs internationaux, européens et nationaux en matière de qualité de l’air, d’énergie et de climat, et définit ainsi des objectifs stratégiques pour diminuer le dérèglement climatique.

 

 

ESSONNE

Violences faites aux femmes : Elisabeth Borne annonce plusieurs mesures

Début septembre, la Première ministre s’est rendue dans les locaux de l’association Femmes Solidarité 91, à Ris-Orangis (91), puis a réuni l’ensemble des acteurs concernés en préfecture pour faire un bilan du Grenelle. A cette occasion elle a souligné les avancées importantes faites en trois ans : l’extension des horaires du 39-19, 7j/7 et 24h/24, le déploiement des téléphones « grave danger » et des bracelets anti-rapprochement ou encore l’augmentation de 80 % de places d’hébergement dédiées aux femmes victimes de violences. Toutefois, alors qu’il reste encore beaucoup à faire, la Première ministre a fait plusieurs annonces.

Sur le volet de l’hébergement, Elisabeth Borne a annoncé que d’ici la fin de l’année, 10 000 places d’hébergement seront opérationnelles sur le territoire, soit près de 1 000 places de plus que l’objectif initialement attendu, et que 1 000 places supplémentaires seraient ouvertes en 2023, pour mieux doter certains territoires, notamment en zone rurales, villes moyennes en métropole comme outre-mer. Ce sont 10 millions d’euros supplémentaires qui seront engagés et qui permettront d’atteindre 11 000 places d’hébergement.

Sur le volet de la justice, la ministre a annoncé une mission parlementaire à venir pour faire le bilan et améliorer le traitement de ces violences pour une action judiciaire lisible, réactive, performante et qui concilie spécialisation des enquêteurs et des magistrats avec la proximité nécessaire pour les victimes.

Enfin, sur le volet de la sécurité, Elisabeth Borne a indiqué que la présence policière dans la rue serait doublée, tout comme le nombre d’enquêteurs spécialisés. Par ailleurs, d’ici 2025, le nombre d’intervenants sociaux en gendarmerie et dans les commissariats passera de 400 à 600. L’outrage sexiste sera quant à lui délictualisé dans les cas les plus graves et l’amende verra son montant tripler. Enfin, la Première ministre a indiqué qu’elle présiderait prochainement un comité interministériel sur l’égalité entre les femmes et les hommes, grande cause des deux quinquennats du président de la République, pour décliner la feuille de route des cinq ans à venir et affirmer une nouvelle ambition pour chacun des champs d’action gouvernementaux. Elle a précisé qu’il permettrait de lancer une expérimentation sur un nouveau dispositif « pack nouveau départ », début 2023 pour faciliter le départ du domicile des femmes bénéficiant de mesures de protection.


PARIS

Le registres des candidatures des prochains membres du Conseil de l’Ordre est ouvert !

Les 29 novembre et le 1er décembre 2022, les avocats du barreau de Paris sont invités à élire 14 nouveaux membres du Conseil de l’Ordre, organe délibérant, législatif et disciplinaire du barreau. Les candidats qui souhaitent se présenter ont alors jusqu’au 3 octobre pour prendre rendez-vous auprès du secrétaire général de l’Ordre. Les avocats pourront ensuite voter exclusivement par voie électronique, via leur ordinateur ou une borne informatique installée à la Maison du Barreau.

 



VAL-DE-MARNE

 « Fabriqué en Val-de-Marne », le nouveau réseau de la CCI et de la CMA 94

Pour mettre en avant l’attractivité économique du département, la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) et la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) du 94 ont récemment annoncé la création du réseau « Fabriqué en Val-de-Marne ». Du petit arisant au groupe coté, ce réseau entend rapprocher les entreprises du territoire et attirer les investisseurs. Les deux chambres identifieront avant la fin de l’année les 20 premiers ambassadeurs du réseau, pour un lancement officiel en janvier 2023.



 

 

0 commentaire
  • 1 + 9 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10