Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en Île-de-France !
Publié le 31/07/2020


VAL-DE-MARNE


À Créteil Soleil, les soldes d’été ne font pas recette


C’est la douche froide pour les commerçants qui espéraient relancer leurs affaires grâce aux soldes d’été. Au centre commercial Créteil Soleil, alors que les prix cassés s’affichent en gros sur les vitrines depuis plus de dix jours, l’engouement n’est pas là, se désolent les vendeurs. Bien que les soldes courent encore jusqu’au 11 août, dans les colonnes du Parisien, les commerçants sont déjà résignés : les rabais alléchants ne permettront pas de se refaire après plusieurs mois de fermeture. Pire, les clients semblent peu enclins à venir arpenter les boutiques du centre commercial. Pourtant, toutes les mesures ont été prises : masque obligatoire, balisages au sol, nettoyage renforcé, sens de circulation mais aussi vendeurs aux petits soins et prix imbattables.


S’il n’est pas possible d’obtenir des chiffres concrets, les vendeurs annoncent déjà que cette saison sera un « loupé ». « Regardez le nombre de personnes dans le magasin... Pour nous c'est comme un samedi normal », se lamente une vendeuse de prêt-à-porter. Un autre commerçant tire le même bilan : « Pour l'heure ce n'est vraiment pas terrible. » Dans son magasin, il pense avoir fait moins de 30 % du chiffre d'affaire qu'il faisait habituellement à cette période. À son avis, « impossible de rattraper le temps perdu ».




ESSONNE


Un nouveau préfet pour le département


L’Élysée a dévoilé le 29 juillet, dans un compte rendu publié à l’issue du Conseil des ministres, que le préfet de l’Essonne Jean-Benoît Albertini, en poste depuis mai 2018, va quitter ses fonctions le 24 août 2020. En effet, ce dernier est nommé « secrétaire général du ministère de l'Intérieur et haut fonctionnaire de défense et haut fonctionnaire chargé du développement durable de ce même ministère ».


Selon Le Parisien, François Durovray, le président (LR) de l'Essonne, a dévoilé l’information avant que celle-ci ne soit officielle. « Merci au préfet Jean-Benoît Albertini pour la qualité de nos relations et son attachement à l'Essonne. Félicitations à lui pour ses nouvelles missions au ministère de l'Intérieur et bienvenue à son successeur Eric Jalon que j'accueillerai officiellement le 24 août » a ainsi écrit l’élu dans un tweet. Heureusement la nouvelle a vite été confirmée. Mais qui est le nouvel arrivant ? Eric Jalon était depuis 2017 conseiller pour les affaires intérieures au sein du cabinet de l'ancien Premier ministre, Édouard Philippe, jusqu'à ce que ce dernier quitte Matignon le 3 juillet. Il a également été préfet de la Savoie entre 2012 et 2015, et en Charente-Maritime jusqu'en 2017.



YVELINES


Les chantiers du Grand Paris Express animés par des artistes


Le projet du Grand Paris Express, au cœur du département des Yvelines, a pour objectif de faciliter les connexions inter-banlieues. Par exemple, la ligne 18 reliera la gare de Versailles Chantiers à Orly en ligne directe. Elle s’étalera sur 35 km de long dont 14 en aérien. Elle sera composée de 10 gares dont 3 dans les Yvelines (Versailles Chantiers, Satory, Saint-Quentin Est), et permettra la mise en correspondance avec les lignes C et B du RER, la ligne de tramway T12 et des lignes transiliennes. Pour mettre en valeur ce gigantesque chantier, le Grand Paris Express veut mettre en œuvre une programmation artistique et culturelle pour accompagner la construction de pas moins de 200 km de nouvelles lignes de métro et 68 gares. Le 28 juillet dernier, la société du GPE a lancé un appel à projets intitulé « Partage ton Grand Paris », pour animer artistiquement les sites prioritaires de ce gigantesque chantier.


Comme le précise le magazine en ligne yvelines-infos.fr, cette initiative vise à faire « émerger une nouvelle génération d’artistes, en impliquant les acteurs locaux, grâce au déploiement d’initiatives culturelles et artistiques dans les territoires ». Puisque l’objectif est de soutenir et valoriser les artistes locaux, seuls les artistes originaires d’Île-de-France pourront proposer leur projet. En outre, ces derniers devront mettre en avant certaines particularités du Grand Paris Express : la taille du chantier, la ville de demain, les nouvelles mobilités, l’écologie. Les projets sélectionnés par un jury bénéficieront d’une aide pouvant aller jusqu’à 7 000 euros, et « favoriseront la rencontre de tous les publics avec des œuvres proposées dans l’espace public ou dans des lieux des territoires du Grand Paris », précise l’appel d’offres.


Les réalisations seront dévoilées au grand public entre le 1er octobre et le 31 décembre 2020. Elles seront présentées aux abords des chantiers, sur les territoires concernés par les transformations engendrées par l’arrivée du nouveau métro.




HAUTS-DE-SEINE


Exposition et promenade en plein air avec Les Extatiques


Pour la culture, l’été 2020 est un peu rude. Alors les événements en plein air sont les bienvenus. À La Défense, l’exposition monumentale Les Extatiques est de retour pour sa 3e édition. Organisée par Paris La Défense et le département des Hauts-de-Seine depuis le 26 juin et jusqu’au 4 octobre, l’exposition d’art contemporain se tient sur l'esplanade de La Défense et, pour la première fois, dans les jardins de la Seine musicale. Une vingtaine d’œuvres surprenantes, qui jouent avec les visiteurs et leurs sens, et sont un moyen de renouer avec l’art en toute sécurité, après une période peu propice à la culture. Chaque site présente les œuvres sous forme de parcours, invitant ainsi à la promenade et la déambulation. 


Le commissaire de l’exposition Fabrice Bousteau, directeur de la rédaction de Beaux-Arts Magazine, explique ainsi : « Une 3e édition toujours Extatiques mais qui n’a Rien à Voir… En 2014, Marina Abramovic l’affirmait “l’art est une question d’énergie et l’énergie est invisible ” ! C’est cette énergie qui est au cœur de cette édition sous-titrée “Rien à voir” dans le sens où les œuvres présentées sont soit improbables [...] soit recèlent du visible caché ».



PARIS


Quatre forêts urbaines se dessinent


La maire de Paris a annoncé, dans un entretien au Parisien, que son deuxième mandat serait «  celui de la végétalisation pour adapter la ville au changement climatique ». Anne Hidalgo s'est ainsi notamment déclarée en faveur de « forêts urbaines » dans la capitale : « Les études vont démarrer très vite », a-t-elle annoncé. 


Quatre espaces verts devraient ainsi sortir de terre d’ici un an, au sein de sites emblématiques.


Sur le parvis de l'Hôtel de Ville, « des arbres seront plantés de part et d’autre du parvis. La perspective et le maintien d’un espace sur le parvis pour les cérémonies ou des événements seront respectés », peut-on lire sur le site de la Ville. Derrière l’Opéra, « la végétalisation sera réalisée de manière à respecter la vue historique sur le monument. Des arbres seront plantés en pleine terre. » Quant à la place Henry Frenay, sur le parvis nord de la Gare de Lyon, « une petite forêt urbaine assurera le rafraîchissement de la Ville ». Enfin, les Berges de Seine se verront pourvues de gazon « sur l'une des deux voies », instaurant ainsi « un aménagement pour la détente et les pique-niques ».


Emmanuel Grégoire, premier adjoint (PS) à la maire de Paris, a assuré le 24 juillet sur franceinfo que le concept de forêt urbaine « n'était pas un gadget ». « Ce n'est pas parce qu'en ville dense on manque d'espace, qu'on doit manquer d'ambition en matière d'implantation de végétaux et notamment d'arbres », a-t-il défendu.




VAL-D’OISE


Covid-19 : l’ARS organise des campagnes de dépistage


Dans le Val-D’Oise, les autorités sanitaires sont inquiètes. L’agence régionale de santé (ARS) a calculé que sur ce territoire le nouveau coronavirus circule plus que dans les départements alentours. Par exemple, le taux de positivité y est de 2,73 % contre 1,7 % en Île-de-France et 1,3 % au niveau national. De même, le taux d'incidence (nombre de tests positifs pour 100 000 habitants) s’élève, le 27 juillet, à 19,15, alors qu’il est de 14,2 en Île-de-France et 8,8 dans toute la France. L’ARS ajoute que, depuis le 11 mai, seize clusters ont été identifiés dont, à ce jour, sept encore actifs.


Face à ces chiffres préoccupants et pour s’aligner sur le grand triptyque martelé depuis le déconfinement – « protéger, tester, isoler » –, les campagnes de test se multiplient dans le Val-d’Oise. L’ARS a notamment mis en place des centres de dépistage gratuits et itinérants dans différents points du département. Le 27 juillet, ce dispositif se trouvait à Cergy-Pontoise, il s’installait ensuite à Villiers-le-Bel, Garges-lès-Gonesse ou Gousssainville. Au total, sur la semaine du 18 au 24 juillet, ce sont 9 529 tests qui ont été réalisés. L’épidémie et ses conséquences sont donc loin d’être prises à la légère par les habitants.




SEINE-SAINT-DENIS


Nage ton canal !


La troisième édition de Nage ton canal aura bel et bien lieu ! La course en eau libre de Seine-Saint-Denis organisée par la FSGT 93 reviendra le samedi 29 août 2020. Amateurs, débutants, confirmés ou curieux : ouverte à tous, la compétition aura lieu dans le canal de l’Ourcq, Place de la pointe - Port de Pantin.


Au programme, 5 distances : 250m, 500m, 1000m, 1500m et, pour la première fois, l’ouverture d’un 3000m pour les plus aguerris ! Pour votre sécurité, des analyses de la qualité de l’eau seront réalisées par un laboratoire habilité et validées par l’Agence Régionale de la Santé afin d’assurer les normes sanitaires de qualité de l’eau.


Informations :


3, place Cécile Brunschvicg.


10€ par participant.


Événement ouvert à toutes et tous à partir de 12 ans pour les licenciés 2019-2020 (FSGT, FFN, FF Tri, FFHandisport, FFSA, FFSU, FFSS, UNSS ...) et non licenciés (sur présentation obligatoire d’un certificat médical de non contre-indication à la natation en eau libre).



0 commentaire
4 + 4 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10