Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en Île-de-France ! (75, 91, 94, 95)
Publié le 06/06/2021 09:45

PARIS

L’Ordre de Malte France lance une maraude médicale dans les rues de la capitale

 

L’Ordre de Malte France a inauguré, mercredi 2 juin, son nouveau service d’urgence de rue, avec le déploiement d’une maraude médicale à Paris. L’objectif : proposer des soins de premiers recours aux personnes précaires et, si nécessaire, mettre en relation ces personnes avec les services de prise en charge adaptés.

La maraude est assurée par un véhicule conçu comme un cabinet médical. Ce dernier propose un espace de soins, un espace de dialogue et un espace d’hygiène avec une cabine de douche.

A son bord, un chauffeur, un infirmier et un médecin, tous bénévoles, viennent à la rencontre des personnes en situation de précarité pour leur proposer une consultation médicale et des soins infirmiers. Ils peuvent également leur délivrer ou leur prescrire des médicaments et les orienter vers les structures de soins les plus adaptées à leur situation.

Deux mercredis par mois, le véhicule part du siège de l’association, 42 rue des Volontaires dans le 15e arrondissement, et sillonne les rues de Paris entre 20 heures et minuit. A terme, il augmentera sa fréquence de passage.

Cette initiative de terrain, déjà déployée par quelques délégations, s’inscrit dans le cadre du plan stratégique de l’Ordre de Malte France, qui vise à développer des actions de santé auprès des plus fragiles.

 

 

 

ESSONNE

Signature d’une convention pour la promotion de l’apprentissage

 

Dominique Vérots, le maire de la ville de Saint-Pierre-du-Perray a signé une convention de partenariat avec la Faculté des métiers de l’Essonne, représentée par Christian Thérond, le 3 juin dernier. Objectif de ce partenariat : faciliter la mise en relation entre les étudiants, les entreprises et la Faculté des Métiers de l’Essonne. Comme l’indique le magazine en ligne actu.fr dans un article publié le jour-même, la Faculté des Métiers de l’Essonne propose actuellement 90 formations en alternance allant du CAP au Bac+5 sur ses trois sites à Bondoufle, Evry et Massy. Plus de 3 000 apprentis y sont formés, sous contrat d’apprentissage avec le magasin Intermarché notamment.

« A chaque fois, il y a un échange mutuel, une remise en question, car les jeunes arrivent avec leurs idées. Ce n’est pas toujours facile, car on aimerait plus que ce soit plus rapide, mais finalement, c’est un accord gagnant-gagnant », a expliqué Romain Fevre, le directeur de l’ESPTM, interrogé par actu.fr sur les avantages de l’apprentissage. Pour les entreprises, l’apprentissage est un bon moyen de recruter un jeune, de le former puis de le pérenniser dans l’entreprise ensuite.

Dans le cadre de la convention signée jeudi dernier sera organisé en septembre prochain un forum des métiers à Saint-Pierre-du-Perray. « L’idée sera à la fois de faire connaitre les entreprises du territoire, mais aussi de valoriser l’apprentissage auprès des élèves et de leurs parents, en présentant les différentes formations et les débouchés que cela peut offrir », a précisé Dominique Vérots.

 

 

 

VAL-DE-MARNE

Évacuation du campement du Fort de la Redoute à Villejuif

 

 

Les services de l’État, en lien avec la mairie de Villejuif, ont procédé mardi 1er juin à une opération d’évacuation du campement illicite situé sur le terrain de la Redoute des Hautes Bruyères à Villejuif. L’occupation illicite du site appartenant à l’État s’était constitué le 8 mars 2020, soit juste avant le premier confinement.

Il a rassemblé au plus fort jusqu’à 300 personnes, dont une centaine d’enfants, dans des conditions précaires et aussi dangereuses. Le développement d’une décharge sauvage, estimée par la brigade des sapeurs-pompiers à 40 000 m³ de déchets faisait courir des risques majeurs d’incendie pour les occupants mais aussi pour les riverains et structures situés à proximité de l’autoroute A6, en particulier l’hôpital Gustave Roussy.

En concertation étroite avec la préfecture, le maire de Villejuif a pris le 28 mai 2021 un arrêté portant mise en demeure de quitter les lieux. Un diagnostic social a été réalisé par la préfecture et des solutions de mise à l’abri ont été prévues. L’évacuation s’est déroulée sans incident et il s’est avéré que le site était vide de tout occupant.

La préfète du Val-de-Marne, Sophie Thibault et le maire de Villejuif Pierre Garzon remercient l’ensemble des acteurs mobilisés afin de permettre l’organisation de cette opération. Le site est désormais sécurisé 24h/24h pour éviter toute réimplantation de campement sauvage et des travaux de dépollution seront prochainement engagés

 



VAL-D’OISE

Fonds d’aide exceptionnelle aux agriculteurs

 

Les élus du Département réunis vendredi 28 mai par visio-conférence, en Assemblée départementale autour de Marie-Christine Cavecchi, présidente du Département du Val-d’Oise, ont décidé de créer un fonds d’aide exceptionnelle de 250 000 € destiné à soutenir les exploitations agricoles valdoisiennes impactées par l’épisode de gel d’avril 2021.

« Au cours des deux premières semaines d’avril 2021, notre département, comme d’autres en France, a connu une vague de froid très importante qui a causé des dégâts dans un grand nombre d’exploitations agricoles. D’après le premier recensement de la Chambre d’agriculture de la région, certaines filières accusent de lourdes pertes ; je pense notamment à l’arboriculture, les betteraviers ou la viticulture. Le Département sera, comme il l’a toujours été, aux côtés des agriculteurs pour faire face aux conséquences économiques de ces intempéries exceptionnelles. » a déclaré Marie-Christine Cavecchi.

Le Conseil départemental mettra en place une commission, constituée d’élus et de partenaires, pour étudier les dossiers individuellement des agriculteurs et déterminer le montant de l’aide départementale selon leurs pertes d’activité. Le Département s’assurera également que chaque agriculture ait sollicité les aides exceptionnelles de l’État et de la Région Ile-de-France. Les aides départementales seront versées d’ici la fin de l’année 2021.

 

Le Département soutient ses producteurs locaux

A l’occasion de la semaine de l’agriculture, le Département a édité la 3e édition de son guide des producteurs locaux. Il récense une soixantaine d’adresses de producteurs « made in Val d’Oise » que le grand public peut redécouvrir directement à la ferme ou sur les marchés du territoire. Pour la seconde année, le Département a également collaboré avec Waze France pour intégrer tous ses producteurs locaux ouverts en vente directe à la ferme sur l’application mobile. L’année dernière, près d’un million d’usagers de Waze ont reçu le signalement d’un producteur local à moins de deux kilomètres d’eux.

Pour rappel, en 2020, le Conseil départemental avait apporté une aide exceptionnelle de 95 000 euros aux agriculteurs en difficulté face aux conséquences économiques de la crise de la Covid-19.

 

 

0 commentaire
  • 5 + 5 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10