Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en Île-de-France ! (92, 75, 91, 93)
Publié le 05/12/2021 09:30

ESSONNE

Rendez-vous au Festival Art & Science !


Jusqu’au 15 décembre, le Collectif pour la culture en Essonne organise la 9e édition du Festival Art & Science. À la croisée entre Art et Science, territoire et citoyenneté, le festival facilite et initie les collaborations étroites entre artistes et scientifiques aboutissant à des créations originales et innovantes. Les œuvres sont ensuite produites et diffusées au sein de diverses structures, principalement dans le département de l’Essonne.

« Tous les spectacles, expositions ou performances programmés sont issus d’un appel à projet mené par le collectif et produit par celui-ci, avec le soutien du Conseil départemental de l’Essonne. » a souligné François Durovray, président de l’Essonne, sur le site du département.

Cette année, le thème de l’évènement est « Déséquilibres ». Un choix expliqué par Marc-Williams Debono, président du Collectif pour la Culture en Essonne, dans l’édito de présentation du Festival : « S’il est une période où l’on ressent plus que jamais les déséquilibres ou ruptures de tous ordres, c’est bien le XXIe siècle. Et les années de crise sanitaire sans équivalent que nous vivons à l’échelle planétaire sont là pour nous le rappeler, parfois de façon tragique. »

Déséquilibres du vivant, déséquilibres mentaux, déséquilibres macroéconomiques, déséquilibres des écosystèmes, etc. Toutes les formes de déséquilibres sont abordées par les artistes et scientifiques lors de ce Festival.

Festival ouvert et gratuit pour tous.

Renseignements : http://sciencedelart.fr/

 




HAUTS-DE-SEINE 

Benoît Feytit, nouveau président de la Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-de-Seine

 

À l’issue des élections consulaires qui ont eu lieu du 27 octobre au 9 novembre dernier, les 32 nouveaux membres de l’assemblée de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) des Hauts-de-Seine ont été installés le 30 novembre dernier. Composée de 16 femmes et de 16 hommes, cette dernière est placée sous le signe du renouvellement : pour 20 des 32 membres, il s’agit d’un premier mandat. Benoît Feytit a été élu à l’unanimité dès le premier tour Président de la Chambre de commerce et d’industrie départementale  des Hauts-de-Seine, pour un mandat de cinq ans.

À cette occasion, le nouveau président a souhaité rendre  hommage à Patrick Ponthier, son prédécesseur et à son action. Il entend inscrire son mandat dans la poursuite du plan de transformation engagé par la CCI Paris Île-de-France et en a rappelé les axes majeurs, à savoir protéger et représenter les entrepreneurs ; encourager l’esprit d’entreprise et libérer l’innovation ; soutenir les projets de territoire et s’inscrire dans la dynamique des JO ; et aider le recrutement des talents et accompagner les transitions post-Covid.

Le nouveau bureau de la CCI des Hauts-de-Seine se compose de :

-          Benoît Feytit, président ;

-          Frédéric Amblard, Premier vice-Président ;

-          Marie-Laure Simonin Braun, vice-Présidente ;

-           Isabelle Lajeunie, trésorier ;

-          Thierry Millet, trésorier adjoint ;

-          Marie-Christine Oghly, secrétaire ;

-          Alexandre Pochon, secrétaire

 




 

PARIS

L’ordre des avocats épingle la non-égibilité d’une partie de ses pairs à la déduction AGEFIPH

 

L'Ordre des Avocats de Paris a interpellé fin novembre la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, et le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, Alain Griset, sur l’inégalité entre les avocats en situation de handicap exerçant à titre individuel et ceux exerçant en société.

En effet, aujourd’hui, un avocat collaborateur, salarié ou libéral, peut faire bénéficier au cabinet qui l’emploie de son statut de travailleur indépendant handicapé (TIH). Le cabinet peut prendre en compte un montant égal à 30% du coût de la main d’œuvre dans le calcul de son obligation d’emploi de travailleurs handicapés, et dans sa cotisation due à l’AGEFIPH. Cette déduction profite dès lors, en premier lieu, au justiciable, en ce qu’il permet d’adopter une réduction des honoraires, et de garantir l’exercice professionnel des avocats en situation de handicap.

Or, cette déduction ne s’applique pas lorsque l’avocat libéral devient associé au sein du cabinet ; le cas échéant, c’est la structure-même qui facture les prestations. La déduction ne reste possible qu’en cas de salariat de l’avocat associé. Si le cabinet n’a pas de salarié, ce qui est la grande majorité des cas, la cotisation AGEFIPH est nulle, et le client ne peut bénéficier de l’avantage lié au statut de travailleur handicapé.

Pour Barthélemy Lemiale, membre du Conseil de l’Ordre, secrétaire de la commission Handicap du barreau de Paris, cette situation « est un vrai frein à la promotion des avocats en situation de handicap, un plafond de verre qui précarise professionnellement ».

 




SEINE-SAINT-DENIS 

Danielle Dubrac réélue à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie

 

Danielle Dubrac, membre de l’union MEDEF, CPME et indépendant, a été réélue pour un second mandat de cinq ans à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de la Seine-Saint-Denis, département auquel elle est très attachée.

La cheffe d’entreprise multiplie les casquettes : conseillère au Conseil économique social et environnemental (CESE), elle siège au Conseil national de la transaction et de la gestion immobilière (CNTGI) depuis 2017. Danielle Dubrac est aussi présidente de l’UNIS, le premier syndicat professionnel administrateur de biens immobiliers, depuis 2020.

Après des études d’ingénieure à l’école Polytechnique féminine de Sceaux, Danielle Dubrac entame sa carrière chez Thomson où elle travaille alors sur des systèmes de téléalarme de sites sensibles. Puis, en 1986, elle crée sa propre entreprise à Saint-Ouen : Sabimmo, un cabinet de syndic de copropriété, d’administration de biens et de transaction, dont elle est toujours la gérante. La cheffe d’entreprise est membre de l’association des Femmes chefs d’entreprises mondiale depuis 1995 et a également présidé l’école de la Deuxième Chance en Seine-Saint-Denis.

Danielle Dubrac est officier de l’Ordre national du Mérite et Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur. Elle a été primée dans le cadre de l’Institut du management immobilier en 1998 dans la catégorie Maîtrise des charges, puis, en 2001, elle a obtenu le prix d’Excellence d’APOGEE en partenariat avec Médiation Habitat.



0 commentaire
  • 6 + 3 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10