Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés

Journal Spécial des Sociétés n° 21 - Journée internationale des droits des femmes - 8 mars 2017

Publié le 15/03/2017

« L’admission des femmes à l’égalité parfaite serait la marque la plus sûre de la civilisation, et elle doublerait les forces intellectuelles du genre humain », écrivait déjà Stendhal au XIXe siècle. Plus de deux cents ans plus tard, le souhait exprimé par le célèbre écrivain est encore celui des femmes d’aujourd’hui. Car si le monde a changé, si les technologies progressent, si l’homme peut désormais quitter sa terre natale pour voyager dans l’univers, l’égalité réelle entre hommes et femmes, elle, n’existe toujours pas. Est-ce à dire qu’il s’agit d’un idéal à jamais inatteignable ? Non, car cela supposerait d’y renoncer. Se résigner… « Même pas en rêve ! », s’est exclamée Dominique Attias, vice-bâtonnière du barreau de Paris, lors du colloque organisé le 8 mars 2017 à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Le barreau de Paris qui est l’un des barreaux les plus féminins au monde a souhaité envoyer un message fort aux instances publiques et politiques en organisant cet évènement dans ses locaux.

 

Faisant sienne la citation de Talleyrand « Là où tant d’hommes ont échoué, une femme peut réussir », le barreau a souhaité donner la parole à des expert(e)s et militant(e)s, reconnu(e)s pour leur investissement, qui font progresser les droits des femmes aussi bien dans la sphère économique que dans la société en général. La première table ronde : « Elles agissent pour plus de performance responsable » introduite par Viviane de Beaufort, professeure de droit européen à l’ESSEC a réuni dirigeants, managers et avocats. Ceux-ci ont évoqué la présence des femmes dans les CA, leurs ambitions entrepreneuriales ainsi que leur progression dans le secteur des nouvelles technologies. L’après-midi, les intervenantes ont « élevé » le débat puisque les droits humains étaient au cœur du sujet. Ouverte par Cécile Coudriou, vice-présidente d’Amnesty International France, les invitées ont partagé avec l’assistance leur expérience dans l’humanitaire et le sens qu’elles donnent à leur engagement. « Nous n’avons plus le choix ! », ont été les mots de conclusion de la vice-bâtonnière invitant par-là chacune et chacun à s’engager.

 

Cet appel, Valérie Pécresse présidente de la région IDF l’a entendu. En effet, la veille du 8 mars elle a présenté avec son équipe la stratégie régionale 2017 en faveur de l’égalité femmes-hommes.

 

Maria-Angélica Bailly

 

 

 

Retrouvez ce dossier dans le Journal Spécial des Sociétés n° 21 du 15 mars 2017

S’abonner au journal

0 commentaire
8 + 1 =
Journal Spécial des Sociétés
Journal parisien d'annonces légales et de formalités
n° 88
18 novembre 2017
Journal des sociétés - mensuel du droit

n° 157

novembre 2017

Regards croisés en droit européen sur l’actualité de la propriété intellectuelle

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10