Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en IDF !
Publié le 10/12/2019

YVELINES

De l’eau usée transformée en gaz vert aux Mureaux

Le 3 décembre dernier, la station d’épuration GPS&O a inauguré l’unité de biométhane construite et exploitée par SUEZ. Du gaz vert produit à partir des eaux usées sera pour la première fois en Ile-de-France injecté dans le réseau de distribution de gaz. Une installation qui permettra à environ 800 logements basse consommation d’être alimentés. Le fonctionnement de cette unité est simple : valoriser en énergie 100 % renouvelable 71 000 m3/ an de boues liquides issues du traitement des eaux usées au moyen d’un méthaniseur qui transforme la matière organique en biogaz, lequel est ensuite épuré pour devenir du biométhane.

Depuis 2017, outre la construction de l’unité de méthanisation, la station d’épuration GPS&CO cherche à minimiser son impact sur l’environnement avec l’extension de la station afin : d’augmenter sa capacité de traitement des eaux usées (de 100 000 à 120 500 équivalent habitants pour anticiper l’évolution démographique des Mureaux), ; améliorer la qualité des eaux rejetées dans la Seine pour mieux préserver la biodiversité ; diminuer grâce à la méthanisation, de 30 % le volume des boues à transporter vers les sites d’épandage ou de compostage ; renforcer l’efficacité énergétique du site par l’installation d’échangeurs thermiques et d’une pompe à chaleur. Le financement des travaux de modernisation de la station, soit 40,5 millions d’euros, se répartit ainsi : 27,2 millions pour la communauté urbaine, 10,2 millions pour l’Agence de l’eau Seine Normandie, 1,8 million pour la région Ile-de-France et 1,3 million pour le conseil départemental des Yvelines. Cet investissement témoigne d’une politique volontariste contre le changement climatique et la préservation de l’environnement.

 


ESSONNE


Le président de la CCI, Emmanuel Miller, démissionne


En poste depuis novembre 2016, Emmanuel Miller  a annoncé sa démission de son mandat de président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Essonne pour raisons personnelles. Toutefois, Emmanuel Miller restera impliqué en tant que membre élu de la CCI Essonne et de la CCIR Paris Ile-de-France. Didier Desnus, en sa qualité de 1er vice-président, assurera l’intérim à compter du 1er janvier 2020, et ce jusqu’à la prochaine Assemblée générale qui se déroulera le 27 janvier 2020.  À cette occasion, un nouveau bureau et un nouveau président seront élus afin d’achever la mandature 2017-2021.


 


HAUTS-DE-SEINE


« Sourire de Noël » : l’Institut des Hauts-de-Seine lutte contre la solitude


Un sourire de Noël : c’est ce que propose d’offrir l'Institut des Hauts-de-Seine, avec le soutien du Département des Hauts-de-Seine. En effet, visant à lutter contre la solitude et l'isolement des personnes âgées, des personnes handicapées, des enfants hospitalisés et des familles en situation de précarité dans le département, l’Institut des Hauts-de-Seine s’engage, à travers sa campagne, à distribuéer 2 500 colis aux personnes âgées dans les maisons de retraite, aux enfants en situation d'handicap et également aux familles démunies des Hauts-de-Seine, du 2 au 13 décembre.  De plus, toujours pour apporter de la jie en ces periodes de f^tes, un repas de fête sur une péniche à plus de 200 personnes âgées et isolées, le 20 décembre prochain. Enfin, le 25 décembre, 150 enfants hospitalisés des services « long séjour », oncologie et greffes, à l'Hôpital d'Enfants de Margency (centre régional Les enfants recevront les cadeaux qu’ils ont choisi des mains du père noêl lui-même, venu en callècvhe accomapgné de ses lutins.


Depuis 26 ans, avec campagne « Sourire de Noël », l'Institut des Hauts-de-Seine est venu en aide à près de 245 000 personnes âgées, malades ou défavorisées


 


VAL-DE-MARNE


Budget citoyen du Val-de-Marne


Le Conseil départemental du département invite ses habitants à proposer leur vision des parcs de demain. Les idées retenues seront financées par une dotation de 2,5 millions d’euros. Le budget citoyen offre aux Val-de-Marnais la possibilité d’imaginer et de sélectionner des projets à mettre en place dans les parcs et les espaces naturels. Il complète la concertation sur le programme des animations du département opérées cet été. Les deux dispositifs visent à mieux satisfaire les attentes du public. Les idées seront recensées jusqu’au 31 décembre 2019. Elles seront soumises à un vote du 1er au 30 avril 2020. Et finalement, leur réalisation interviendra à partir de juin 2020.


Le dépôt d’idées n’est pas ouvert aux associations. Il est accessible aux Val-de-Marnais à partir de 11 ans sans condition de nationalité, et aux citoyens qui travaillent ou qui étudient dans le Département. Le dépôt d’idées se fait soit en ligne sur cette plateforme, soit lors des rencontres citoyennes, ou encore dans quelques parcs et équipements départementaux.


 


 


VAL-D’OISE


Inauguration du prolongement de l’A16 entre l’Isle-Adam et la Francilienne


Financés par la Sanef à hauteur de plus de 210 millions d’euros les travaux ont débuté en 2016. Chaque jour, plus de 80 000 automobilistes empruntent cette desserte vitale à l’impact évident sur la fluidité du trafic de ce territoire. Inauguré fin novembre, le prolongement de l’autoroute A16 de l’Isle-Adam à la Francilienne (RN 104), avait été déclaré d’utilité publique en 2014. Le projet mené à bien sous condition de circulation quotidienne particulièrement dense comportait trois volets principaux :

- conformer aux normes autoroutières de la RN1, sur 3 km jusqu’au nord de Maffliers ;
- construire une nouvelle portion d’autoroute longue de 3 km pour éviter les communes de Maffliers et Montsoult par le nord ;

- réaménager le carrefour de la Croix Verte et connecter directement l’A16, les voies rapides de la Francilienne (RN104) et celles de la RD301.

La bretelle reliant l'A16 à la D 301 vers Paris, conclusion du chantier sera mise en service fin décembre. L’anneau de la Croix verte sera finalisé au premier trimestre 2020.


 


 


0 commentaire
3 + 5 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10