Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
CES 2019 - Les entreprises françaises séduisent Las Vegas
Publié le 18/01/2019


Comme chaque année au début du mois de janvier, le Consumer Electronic Show (CES), le rendez-vous mondial des nouvelles technologies, a ouvert ses portes à Las Vegas (états-Unis). Placée sous le thème de « l’intelligence artificielle appliquée, au service du développement des entreprises », cette 52e édition a encore une fois attiré bon nombre d’entreprises françaises qui ont su se démarquer, notamment Pixminds, PME française la plus récompensée au CES 2019. 




Avec plus de 180 000 visiteurs attendus et près de 4 500 exposants, le CES, qui regroupe des entreprises technologiques du monde entier, est aujourd’hui considéré comme la grande messe de la tech. Créé en 1967, le CES a encore une fois été cette année la vitrine des derniers produits et innovations destinés au grand public. Elles étaient près de 420 start-up et entreprises à représenter l’Hexagone, faisant de la France la deuxième délégation, après la Chine. Principalement présentes dans les secteurs de la santé et de la maison connectée, les entreprises françaises ont particulièrement brillé. En effet, 57 d’entre elles ont été primées aux CES Innovation Awards, prix qui récompensent les produits grand public les plus marquants de l’édition.


 


La French Tech : les entreprises françaises rassemblées sous le pavillon tricolore


La French Tech, surnom donné à l’écosystème des start-up françaises et de tous ceux qui le composent, était, comme chaque année depuis quatre ans, présente au CES. Soutenue par l’État, son objectif est clair : « permettre l’émergence des start-up françaises » en France et à l’étranger, a souligné le secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi. Outre l’innovation, ce dernier défend également une valeur humaine du progrès, placé au service du bien commun. La French Tech a ainsi, à cette occasion, présenté « des projets qui ont un sens pour l’humanité et pour notre planète » assure-t-il. Réunies sous le même Pavillon, certaines entreprises se sont alors particulièrement démarquées cette année, comme l’illustrent les sociétés Beelife et Snips qui ont reçu le Best of Innovation Award, récompense considérée comme une médaille d’or du concours attribuée à un seul produit par catégorie.


« Parce que les abeilles étaient là avant nous... », tel est le slogan de Beelife, start-up à l’origine d’une ruche performante traitant le Varroa, un acarien avec une arme biologique via un système autoalimenté. Installée à Aix-en-Provence, celle-ci a présenté cette ruche  appelée « Cocoon » au CES 2019.


Snips est quant à elle une start-up spécialisée dans la reconnaissance vocale. Visant à équiper de nombreux produits de cette technologie, celle-ci fait du respect de la vie privée de ses utilisateurs un point d’honneur de ses innovations.


Une autre société bleu-blanc-rouge a également fait parler d’elle au CES 2019, Pixminds, qui  a remporté à cette occasion pas moins de six Innovation Award, faisant d’elle la PME française la plus récompensée de l’édition, mais aussi, après Samsung (Corée du Sud) et MSI (Taiwan), la troisième entreprise la plus primée du salon. Créée en 2012, cette dernière est spécialisée dans l’univers multimédia. Les projets que la jeune entreprise savoyarde développe « sont étroitement liés à la réalité augmentée et aux jeux ». Visant à « améliorer l’interface entre l’homme et la machine », l’entreprise se soucie particulièrement du confort d’utilisation de ses utilisateurs (comme son écran tactile géant ou sa souris montée sur ressorts). Ayant participé au CES l’année passée, elle avait déjà fait sensation en y récoltant pas moins de cinq récompenses, lesquelles lui ont offert le statut d’entreprise la plus récompensée du continent européen.


 


Focus sur l’Île-de-France


En partenariat avec Air France-KLM, Dassault Systèmes et Total, la première région de France était elle aussi, en ce début d’année, présente à Las Vegas. Accompagnant une quarantaine de start-up, l’Île-de-France souhaite faire du territoire francilien la « Silicon Valley » de l’Europe en misant sur l’IA. Aussi, en octobre dernier, la présidente de la Région Valérie Pécresse avait présenté le plan Intelligence artificielle 2021, composé de 15?mesures visant « à conforter l’excellence francilienne et placer les entreprises en pole position ». Parmi les start-up présentes au salon, quatre d’entre elles ont été particulièrement mises en avant par la Région sur leur site Internet :


Meero (75), une plateforme qui permet aux utilisateurs de réserver un reportage photographique partout dans le monde et de récupérer les photos retouchées en quelques heures, seulement grâce à des algorithmes propriétaires.


Healsy (92), une application de prédiction de glycémie capable de s’adapter à la physiologie et aux habitudes de chaque patient diabétique traité par insuline.


Datakalab (75), un algorithme qui détecte les émotions lorsqu’une personne regarde une affiche, un site Internet ou encore une vidéo et les transforme en données.


Skillogs (75), une plateforme numérique qui s’engage à adapter la formation à chaque utilisateur.


Pour les centaines d’entreprises françaises présentes au CES cette année, cet événement mondial représente beaucoup : en plus de la visibilité offerte, l’opportunité économique est particulièrement importante. « C’est un formidable accélérateur de notoriété et d’activité ! » assurait Mounir Mahjoubi, dans un entretien accordé à La Dépêche.




 La French Tech aujourd’hui


Plus de 10 000 start-up, un nombre en croissance de 30 % chaque année

Une position leader en Europe dans les indices de start-up à forte croissance.

 Des montants annuels de fonds levés multipliés par 3 en 5 ans, avec un pic à 2,5 milliards d’euros en 2017.

 Une participation significative (>12 %) aux créations nettes d’emplois chaque année en France.

35 communautés labellisées en France et à l’international.

 


Constance Périn


 


0 commentaire
6 + 8 =
Journal Spécial des Sociétés
Journal parisien d'annonces légales et de formalités
n° 14
20 février 2019
Journal des sociétés - mensuel du droit

n° 169

décembre 2018

Blockchains & Cryptomonnaies : bouleversent-elles l’ordre juridique et économique ?

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10