Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en IDF !
Publié le 10/01/2020


PARIS


Comment se déplacer ?


Oubliez le métro et le bus, d’autres possibilités sont à la disposition des Parisiens et des Franciliens :


Rapide, le vélo personnel est le moyen le plus efficace pour circuler dans Paris intramuros et en petite couronne. La Ville étend régulièrement son réseau cyclable et propose aux usagers une appli GPS dédiée, Géovélo, pour aider chacun à s’orienter. Pour ceux qui n’ont pas de bicyclette, Vélib’ Métropole offre, aux détenteurs d’une carte pass ou d’un abonnement, plus de 16 500 vélos en libre-service, électriques et mécaniques, disponibles sur près de 1400 stations locales.


A défaut, la trottinette ou encore la gyroroue constitue une autre solution. Il est important de noter que si leur circulation est autorisée sur les pistes cyclables et les routes, elle est en revanche strictement prohibée sur les trottoirs. Les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros.


Rappelons que pour tous ces moyens de transport, le port du casque, d’un gilet réfléchissant et de gants est vivement recommandé.


Autre fournisseur, Cityscoot, propose 4000 scooters électriques en location à Paris et dans une quinzaine de communes de la petite couronne. A la différence de Vélib’, ce service fonctionne sans abonnement. Il est ouvert à toute personne majeure autorisée à conduire un scooter équivalent 50cc, titulaire d’un permis de conduire (pour les personnes nées après le 01/01/1988) français ou délivré dans l’Union Européenne de type A, A1, A2, B ou BSR (permis AM) en cours de validité.


Si le trafic kafkaïen de la capitale ne vous décourage pas, trois opérateurs proposent du "freefloating" (autopartage sans stations dédiées) avec des formules commerciales variées. Il s’agit de : Car2Go ; Moov'in Paris ; Free2Move.


Le système Mobilib’ pour sa part, fournit sur abonnement des véhicules partagés à garer sur des emplacements réservés après utilisation. Quatre opérateurs commercialisent ce service : Ada ; Communauto ; Getaround (ex-Drivy) ; Ubeeqo.


Quant au court-voiturage, il désigne une forme de covoiturage pour les trajets courts, fréquents, comme entre le domicile et le lieu de travail. Quelques sociétés le proposent : blablalines.com ; karos.fr ; klaxit.com ; ecov.fr et ouihop.com.


Enfin, les réseaux sociaux de voisinage tel Nextdoor favorisent les contacts de proximité, éventuellement pour programmer des déplacements à plusieurs.


 


YVELINES


La course cycliste Paris-Nice 2020 partira de Plaisir


Le 8 janvier dernier, à Versailles, a été dévoilé le parcours de la traditionnelle « Course au soleil », ou course cycliste Paris-Nice, qui se déroulera du 8 au 15 mars 2020. Pour la 11e année consécutive, celle-ci partira des Yvelines. Les cyclistes s’élanceront donc le 8 mars prochain du parc du château de Plaisir pour une première étape de 154 km. Pour fêter cet évènement, la commune va organiser un village d’animations les 7 et 8 mars dans le parc du château. « On est très fiers. Cela va apporter une cohésion au niveau des associations sportives. Ce sera un week-end de fête pour Plaisir », s’est exprimée Joséphine Kollmannsberger (LR), la maire de la ville, pour le magazine en ligne actu.fr. La deuxième étape partira, elle, du château de la Madeleine à Chevreuse qui deviendra alors la 19e ville des Yvelines à accueillir l’épreuve. L’arrivée de la course, après un total de 1 216 kilomètres, est prévue le 15 mars à Nice, devant le stade de football de l’Allianz Riviera.


 


ESSONNE


Le président du Conseil départemental invite les agents du département à Disneyland


En guise de Noël et de cérémonie de vœux pour l’année 2020, le président du Conseil départemental, François Durovray, a invité les agents du département et leurs enfants à venir au parc de Disneyland le soir du 10 janvier pour « une soirée inoubliable dans un lieu exceptionnel ». Si l’opposition critique le choix du président du département d'organiser ses vœux dans un autre département que l’Essonne, ce dernier a reconnu : « Ce n'est pas en Essonne, mais c'était l'occasion d'offrir aux agents un moment exceptionnel. » À cette occasion, le département a réservé une partie du parc à partir de 19h. Malgré les grèves des transports, et le fait que la plupart ont dû se déplacer en voiture à l'heure de pointe, ils étaient plus de 8 000 invités à se rendre en Seine-et-Marne pour un beau moment de fête.


 


HAUTS-DE-SEINE


La lecture à l’honneur à Issy-les-Moulineaux 


Le 18 janvier prochain, la ville d’Issy-les Moulineaux invite les amoureux de la lecture à une soirée spéciale. Exploitée sous toutes ses formes, la lecture sera à l’honneur, de 16h à 18h30 dans les médiathèques de la ville et à la Maison des Hauts d'Issy pour la Nuit de la lecture 2020. Au programme : des ateliers corporelles et rythmiques, la présentation de contes musicaux, un spectacle, une exposition de livres d’artistes et des lectures à voix haute. Pour s’inscrire, contactez la Médiathèque au 01 41 23 84 34.


 


SEINE-SAINT-DENIS


 « Merveilles à Montfermeil »



Dans son tout premier long-métrage, en salles depuis le 8 janvier, la réalisatrice Jeanne Balibar porte la Seine-Saint-Denis à l’écran, à travers les villes de Montfermeil  et de Clichy-sous-Bois, ainsi que la forêt de Bondy. « Merveilles à Montfermeil », en référence au lieu de rencontre entre Jean Valjean et Cosette dans Les Misérables de Victor Hugo, est une comédie absurde et utopique, portée par Jeanne Balibar elle-même, Ramzy Bédia,  Emmanuelle Béart,  Marlène Saldana et Philippe Katerine. Alors qu’ils sont en instance de divorce, Joëlle et Kamel font tous deux partie de l'équipe municipale de la nouvelle maire de Montfermeil. Toute l'équipe travaille à la mise en œuvre d'une nouvelle et très surprenante politique, dont la pierre angulaire est la création de la « Montfermeil Intensive School of Languages ». Tandis que la ville change et prospère, Joëlle et Kamel se chamaillent…. Mais à l'occasion de la Fête de la Brioche, leur amour peut-il renaître ?


 


VAL-DE-MARNE


Grand Prix des Jeunes Lecteurs 


La Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public (PEEP) et la mairie de Saint-Maur, invite les enfants de CM1-CM2 à devenir critique littéraire le temps d’un concours. Créé en 1985, ce prix incite les jeunes à la lecture, en exerçant leur sens critique. Les élèves des écoles de la ville peuvent rejoindre le jury du 36e Grand Prix des Jeunes Lecteurs.


Pour participer, l’écolier doit


Étape 1 : Choisir son livre préféré. Expliquer pourquoi sur le bulletin de participation téléchargeable ici. Inscrire prénom, nom, adresse, classe, nom et ville de son école. Retourner son bulletin avant le 15 février 2020 à PEEP Saint-Maur - BP 152 - 94100 Saint-Maur Cedex ou dans la boîte aux lettres PEEP de son école.


Étape 2 : Un jury saint-maurien, puis une commission départementale, et enfin académique, élira le meilleur lecteur de chaque catégorie. Chacun peut être représentant du Grand Prix des Jeunes Lecteurs de son académie et membre du jury national. 


Étape 3 : Les membres officiels du jury recevront une sélection de livres à lire, à critiquer et à classer. La fédération PEEP offrira des récompenses. 


Étape 4 : Au niveau local, le jury saint-maurien désignera 3 gagnants par niveau (CM1 et CM2) qui recevront un cadeau en lien avec la lecture, lors d'une cérémonie.


La participation est gratuite. 


Pour les plus jeunes, les CP, CE1 et CE2, la PEEP Saint-Maur organise le Prix des P'tits Rats de Bibliothèque.


 


VAL-D’OISE


Les séniors de Franconville


La mairie de Franconville a mis en place un Conseil des Seniors depuis un an. Divisés en trois commissions (culture, sport et loisirs ; cadre de vie et environnement ; solidarité et santé), les 25 membres ont déjà mené à bien plusieurs projets avec l’appui des services municipaux. Le conseil des Seniors s’intéresse notamment à l’action sociale en concertation avec la caisse centrale d’activités sociales (CCAS). Des réunions sont organisées tous les quinze jours pour aborder des thèmes touchant tous les quartiers de la ville dans un esprit de développement d’actions intergénérationnelles. La lutte contre l’isolement fait partie des sujets traités et une campagne de sensibilisation a invité les commerçants, voisins et habitants à resserrer les liens de proximité. L’opération, largement suivie a permis de localiser les personnes concernées et de leur offrir un soutien. Concours de pétanque, fête des voisins, … les seniors se veulent proactifs pour œuvrer au bien commun, mais également attentifs à l’amélioration du cadre de vie des habitants de la cité.


 


0 commentaire
7 + 7 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10