Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en IDF !
Publié le 24/01/2020


PARIS


Action Tank contre les contenants jetables


Eau de Paris, entreprise publique distribue l’eau à 3 millions d’usagers, mais la consommation en bouteille reste répandue. ¾ des touristes qui visitent la ville achètent des bouteilles pendant leur séjour (2 à 3 par jour et par touriste en moyenne). 9 passants sur 10 connaissent les fontaines, mais 43% seulement les utilisent épisodiquement. A l’occasion d’un événement, 41% des spectateurs consomment une boisson conditionnée, le plus souvent de l’eau.


Bien que la qualité de l’eau du robinet en France, surtout à Paris, soit parmi les meilleures au Monde, les Français comptent, avec 8,7 milliards de litres, parmi les plus gros demandeurs d’eau embouteillée, pourvoyeuse de plastiques à usage unique, fléau polluant. Une généralisation nationale de la consommation d’eau du robinet apparait comme un enjeu majeur de la transition écologique. Eau de Paris, Surfrider, Foundation Europe et Gobilab appellent les citoyens à se mobiliser sur ce sujet. 20.000 signataires se sont déjà engagés à privilégier l’eau du robinet.


Action Tank a pour mission d’accompagner la transformation des habitudes. Il s’articule autour de 5 comités composés d’acteurs issus d’entreprises parisiennes et franciliennes, d’institutions publiques ou d’usagers : hôtellerie et restauration ; événements sportifs et culturels ; établissements scolaires et hospitaliers ; usagers dans l’espace public ; administration et bureaux.


Le groupe produira mi-2020 ses recommandations


 


ESSONNE


Les candidatures sont ouvertes pour le Prix de l’innovation durable 2020


Chaque année, le prix de l'innovation durable valorise les initiatives innovantes des Essonniens, qui contribuent à la cohésion sociale et territoriale du département. Ce dernier vient de lancer l’appel à candidatures pour l’édition 2020 du prix.


Les candidats - porteurs de projets, futurs entrepreneurs sociaux, associations… - qui veulent développer un projet dans des domaines tels que la transition énergétique, les nouvelles technologies, l'agriculture urbaine, l'économie circulaire, etc., ont jusqu’au 1er mars 2020 pour déposer leur candidature. Il suffit qu’ils soient des personnes physiques (étudiants, actifs, sans emplois, retraités...) ou morales (association, organisme de l’économie sociale et solidaire, entreprise socialement responsable...), qu’ils portent un projet socialement innovant, économiquement viable et qui contribue au développement durable du territoire, et qu’ils soient implantés en Essonne.


Dix projets seront ensuite sélectionnés et intègreront la promotion 2020 du parcours d’accompagnement développé par France Active Seine-et-Marne Essonne, en partenariat avec le Conseil départemental de l’Essonne. Les porteurs de projets retenus bénéficieront alors de coaching par des professionnels de l’accompagnement, d’ateliers collectifs, d’entretiens individuels et bien d’autres actions. Parmi ces projets, le ou les meilleur(s) seront récompensé(s) à la fin de l’année. Ils auront la satisfaction de se partager une enveloppe de 30 000 euros qui leur permettra de développer leur projet. 


Pour rappel, l’édition 2029 du Prix de l’innovation durable a récompensé 6 finalistes : « De l’herbe sous le pied », un projet porté par Élise Jarreau à Palaiseau dont l’objectif est de redévelopper une filière laine éthique et écologique en Île-de-France ; l’association « Max et Lili » à Bruyères-le-Châtel qui est dédiée à la médiation animale auprès d'enfants et adultes, handicapés ou non, au sein des structures médicalisées ou « hors les murs » ; « l’atelier des jardins gourmands » porté par Sylvie Yannic-Arnoult à Epinay-sur-Orge, une artisane-confiturière engagée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire ; « ECCLO » porté par Rémy Renard à D'Huison Longueville, un projet de mode éthique « désimpactée » qui s’inscrit dans une logique d'économie circulaire ; « Du pain sur la planche » porté par Ludovic Guedin à Gometz-le-Châtel, un projet de boulangerie-pâtisserie en circuit court, labellisée AB ; et l’association « Coopérative Imagine » à Juvisy-sur-Orge et dans les communes voisines qui propose un café associatif itinérant.


 


YVELINES


Le prix Mirabeau organisé à Saint-Germain-en-Laye


Dix ans après sa création, le concours d’éloquence des Sciences Po, qui attire chaque année plusieurs milliers de spectateurs, a achevé son tour de France des IEP pour s’installer à Saint-Germain-en-Laye. Organisé intégralement par des étudiants dans le but de célébrer « l’art oratoire à la française », ce concours réunit l’ensemble des dix Sciences-Po français (Paris, Lille, Rennes, Strasbourg, Saint-Germain-en-Laye Lyon, Grenoble, Bordeaux, Toulouse et Aix-en-Provence). La demi-finale du concours s’est déroulée le 22 janvier au théâtre Alexandre-Dumas à Saint-Germain-en-Laye. Chaque école était représentée par une équipe de trois étudiants. Ces dernières se sont affrontées sur des sujets de joutes et de discours aussi divers que « Les rêves donnent du travail » « La vraie vie est ailleurs. Rimbaud », « Le progressisme », « L’oubli »…


Le jury de la demi-finale, présidé par Claude Bartolone, ancien président (PS) de l'Assemblée nationale, était constitué de Clémence Cottineau, avocate à la Cour en droit civil depuis sa prestation de serment en 2012, qui a fait du droit pénal une de ses spécialités ; Geneviève Fraisse, philosophe de la pensée féministe, directrice de recherche émérite au CNRS ; Hugues Bouthinon-Dumas, professeur de droit et directeur de la filière « Affaires publiques – prep’ENA » de l’ESSEC et Maxime Ruszniewski, avocat de formation, journaliste, producteur engagé, et élu homme féministe de l’année 2018, qui travaille pour le Grand Journal de Canal plus avant de créer sa société de production Pardi.


Après délibération, le jury a sélectionné les équipes des IEP de Bordeaux, Paris, Grenoble et Saint-Germain-en-Laye qui ont participé à la finale qui s’est déroulée le 23 janvier au même endroit. Les finalistes se sont affrontés sur les sujets suivants : « Jeunesse seule ne pourra – Christiane Taubira », « La misère est-elle si belle ? » (sujets de discours) et « L’humour, c’est l’arme blanche des hommes désarmés – Romain Gary », « Qui ne sait pas mentir ne sait pas agir – Alexandre Dumas » (sujets des joutes). Le jury de la finale, présidé par Agnès Jaoui, était composé de : Emmanuel Daoud, Katherine Pancol, Frédérique Martz et Stéphane André.


Après délibérations, celui-ci a décidé de sacrer les orateurs et oratrices de Sciences-Po Bordeaux.


Cette année, le comité Mirabeau a annoncé son partenariat avec l’Association WomenSafe&Children, une association créée en 2014 qui lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants. Le comité s’est engagé à reverser une partie des fonds du Prix à l’association. Ainsi, 1 euro de chaque place vendue et l’intégralité des bénéfices dégagés de la tombola ira à l’association.


 


HAUTS-DE-SEINE


Forum Emploi 2020 à Boulogne-Billancourt


Le 6 février prochain se tiendra le Forum Emploi 2020 à l’Espace Landowski de Boulogne-Billancourt (92). Organisé par Seine Ouest Entreprise et Emploi, GPSO, avec la Ville et leurs partenaires (Pôle emploi et les associations Emploi Acte78, Aode, Ceas92, Grain de sel, SNC, Territoires zéro chômeur, Visemploi), ce rendez-vous propose aux visiteurs, munis de leur CV, de rencontrer 40 entreprises qui recrutent et 40 organismes de formation, réunis dans un même lieu. En parallèle, dans l’auditorium, seront organisés des conférences thématiques et pitchs métier durant lesquels seront prodigués des conseils destinés aux demandeurs d’emplois ou aux personnes en reconversion.


Renseignements : Rendez-vous le jeudi 6 février 2020, de 13h à 18h, à Espace Landowski, 28, avenue André Morizer 92100 Boulogne-Billancourt - www.seineouest-entreprise.com. L’entrée est libre et gratuite.


Adresse : 28 avenue André-Morizet
92100 Boulogne-Billancourt


Espace Landowski


Adresse : 28 avenue André-Morizet
92100 Boulogne-Billancourt


 


SEINE-SAINT-DENIS


À Bobigny, un haka contre les retraites


 


« Belloubet, ta réforme, non, non ! Avocats au combat, ahhhh ! » Sur le parvis du tribunal de Bobigny, mercredi 22 janvier, une cinquantaine d’avocats du barreau de la Seine-Saint-Denis se sont livrés, vêtus de leurs robes, deux traits noirs sur les joues, à un haka survolté, afin de protester, en rythme, contre la réforme des retraites. La célèbre danse rituelle de l’équipe de rugby de Nouvelle-Zélande revisitée sauce avocats s’inscrit dans la troisième semaine de mobilisation de la profession. Rappelons que la semaine précédente, une centaine d’avocats du barreau du département avaient installé tentes, matelas et duvets dans la salle des pas perdus.


« Les avocats ne lâcheront pas », a affirmé Raquel Garrido, avocate et cheffe de file de La France insoumise aux municipales de Bagnolet, sur Twitter. A l’AFP, cette dernière a également déclaré que les robes noires de Seine-Saint-Denis étaient « aux premières loges des catégories sociales les plus pauvres et les plus populaires (...). Tous ces avocats vont devoir fermer leurs cabinets si la réforme des retraites passe ».


 


VAL-DE-MARNE


Espace famille de Champigny-sur-Marne


La municipalité a mis en ligne un service sur lequel chaque foyer peut enregistrer son espace famille. Ce service permet à chacun de payer ses factures de centre de loisirs, d'étude dirigée, de restauration scolaire, de crèche, ou des écoles d’art. Une fois son compte créé, l’internaute se connecte et accédé à un espace d'information dédié aux familles. Prévenu en temps réel de la mise à disposition de ses factures, il peut les régler instantanément. Les factures ne sont plus imprimées sur papier ni expédiées par la poste. Elles restent néanmoins téléchargeables sur chaque espace privé.


Pour créer son compte sur l'Espace famille de la Ville :


1/ Connectez-vous


- Rendez-vous sur http://www.champigny94.fr/, rubrique "espace famille".


- Si vous avez un compte : identifiez-vous grâce à votre identifiant et mot de passe.


- Si vous n'avez pas encore de compte, reportez-vous sur la rubrique "Je n'ai pas de compte" et cliquez sur "Je crée mon compte" puis laissez-vous guider. Votre clé enfance vous sera nécessaire pour finaliser l’opération.


2/ Une fois connecté, vous optez pour la facture en ligne via la rubrique "vos factures". Cette démarche rapide s’effectue en 1 clic.


Si vous choisissez d’adhérer à la facture en ligne, vous serez notifié par mail pour toute facture émise disponible sur votre Espace famille.


Remarque : Les factures d'un montant inférieur à 1 euro devront être acquittées en mairie ou mairie annexe.


 


VAL-D’OISE


À propos du SIARE


Le Syndicat Intégré Assainissement et Rivière de la région d’Enghien-les-Bains (SIARE), syndicat technique public fondé en 1929, gère le transport, l’évacuation des eaux pluviales et des eaux usées de Franconville et des communes avoisinantes. Le territoire concerné englobe cinq bassins versants : rus d’Enghien et des Haras, rus de Liesse, de Montubois et du Vieux Moutiers. Le SIARE mène à bien les études, la construction et l’entretien des ouvrages intercommunaux nécessaires au transport et à l’évacuation en veillant au respect des zones de rejet.


Concernant les eaux pluviales, beaucoup sont rejetées dans la Seine d’où l’intérêt de leur propreté. Elles sont récupérées depuis les gouttières et les grilles avaloirs des routes. Il est important de sensibiliser les usagers pour éviter qu’ils salissent les caniveaux avec leurs déchets qui pollueront directement le fleuve. Les eaux usées, pour leur part, finissent à la station d’épuration d’Achères, dans les Yvelines.


Le SIARE a la compétence dite GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations). Il veille à la qualité des cours d’eau, à la préservation des milieux aquatiques, à la végétalisation des berges  et la prévention des inondations (bassins de stockage à ciel ouvert). Le syndicat intervient régulièrement dans les écoles pour éveiller les plus jeunes à ces notions.


 


 


0 commentaire
4 + 6 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10