Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en IDF !
Publié le 25/02/2020

PARIS

La Ville décerne  ses Grands Prix de Médecine

 

Dans le cadre de sa politique de soutien à la recherche médicale, la Ville de Paris attribue annuellement deux récompenses à des personnalités éminentes de la communauté scientifique parisienne.

 

Cette année, le Prix Jean Hamburger, créé en 1993, qui distingue un.e chercheur.e âgé.e de moins de 45 ans auteur.e d’une découverte ou d’une avancée scientifique importante, a été remis à Nicolas Manel, 41 ans, chargé de recherche à l'INSERM, chef d'équipe au département Immunité et Cancer à l'Institut Curie de Paris. « Ses travaux portent sur les mécanismes de la détection immunitaire innée du VIH. Ils ont permis de développer un nouveau biomédicament innovant, en collaboration avec la start up Stimunity, dont il est cofondateur » précise le site de la Ville.

 

Paris a par ailleurs remis le prix Claude Bernard (1974), distinguant un.e chercheur.e pour l'ensemble de son œuvre, à Philippe-Gabriel Steg, 61 ans, chef du département de cardiologie à l’Hôpital Bichat. Cardiologue interventionnel, ce professeur dirige l’un des plus importants départements de cardiologie de l’AP-HP. Il est également responsable de l’équipe INSERM « Recherche Clinique en Athérothrombose », cocoordinateur du Département Hospitalo-Universitaire FIRE (Fibrose, Inflammation et Remodelage) et coordinateur d’un projet de recherche hospitalo-universitaire (InnoVations in Atherothrombosis Science). Philippe-Gabriel Steg a récemment été nommé à la présidence de la section 51-01 du Conseil National des Universités et à la Vice-Présidence Recherche du Directoire de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.

 

 

ESSONNE

Les Foulées Perlées des Bagouz’ à Manon

Le 1er mars 2020, à Chamarande, aura lieu les Foulées Perlées, une course caritative de 5 km organisée par un groupe d'étudiants au profit de l'association « Les Bagouz' à Manon ». Cette dernière, constituée d’une vingtaine de bénévoles permanents, a pour principal objectif de promouvoir, soutenir et financer la recherche en cancérologie pédiatrique. « Le cancer chez l’enfant est une maladie rare qui représente 1 à 2 % de tous les cancers. C’est cependant la première cause de mortalité infantile avec 2 500 nouveaux cas chaque année en France, dont la moitié chez l’enfant de moins de 5 ans et 700 chez les jeunes de 15 à 18 ans (…). Les cancers pédiatriques sont très spécifiques et différents de ceux qui touchent l’adulte. » indique l’association sur son site. Par leurs actions, ses membres tentent donc de sensibiliser un maximum de personnes à cette cause grâce aux adhésions, au bénévolat, aux dons mensuels ou spontanés, en encourageant la fabrication de bijoux vendus au profit des Bagouz’ à Manon, par l’organisation de concerts, collectes ou de courses caritatives comme celle qui aura lieu dans quelques jours. Tout le monde peut y participer, quel que soit son niveau.  Cette course de 5 km non chronométrée débutera à 10h30 précises et conduira les participants au parc de Chamarande, l’un des plus beaux du département. Pour y participer, une participation de 10 euros est demandée. L'intégralité des dons sera reversée à l'association « Les Bagouz' à Manon ». Les dossards sont à retirer sur place jusqu'à 30 minutes avant le début de la course. Une médaille sera remise à la ligne d'arrivée à tous les participants qui auront fini la course. Des lots surprise attendent également les dix premiers coureurs qui passeront la ligne d'arrivée.

Renseignements : Domaine de Chamarande, 38 Rue du Commandant Maurice Arnoux, 91730 Chamarande.

 

YVELINES et HAUTS-DE-SEINE

Les départements présentent de concert leurs atouts au Salon de l’Agriculture


Dans le cadre de la future fusion des Yvelines et des Hauts-de-Seine, les deux départements ont, pour la  troisième année, fait stand commun au Salon International de l’Agriculture qui se tient actuellement Porte de Versailles à Paris. Visant à valoriser la filière agricole d’un futur territoire unifié, les Yvelines a fait la promotion de son territoire agricole de 98 000 hectares (deuxième d’Île-de-France), de ses 950 exploitations qui représentent plus de 2 000 emplois, alors que les Hauts-de-Seine, de son côté, n’a pas manqué de vanter son industrie agro-alimentaire pourvoyeuse d’emplois : « Le Département des Hauts-de-Seine n’est pas agricole mais nous sommes très soucieux de la préservation de l’agriculture yvelinoise face à une urbanisation galopante », a expliqué le président de départements des Hauts-de-Seine Patrick Devedjian.

Les deux départements envisagent même de mener dans ce cadre des politiques communes, en développant les circuits courts, notamment pour les neuf millions de repas servis chaque année dans les collèges alto-séquanais et yvelinois, et en créant un groupement d'intérêt public Biodif « dont l'enjeu est de préserver la biodiversité », assure le département des Hauts-de-Seine.

Le Salon International de l’Agriculture 2020 se prolonge jusqu’au 1er mars prochain !

 

Informations :

Salon International de l’Agriculture - Paris Parc des Expositions - Porte de Versailles 1, place de la Porte de Versailles 75015 Paris

9 heures à 19 heures tous les jours.

Tarifs :

Plein tarif : 15 euros

Tarif enfant (6-12 ans) : 8 euros


 

SEINE-SAINT-DENIS

Un meet-up autour des ouvrages Olympiques

 

En plein cœur du futur Village des athlètes, la cité du cinéma de Saint-Denis accueille ce 25 février  le meet-up « Tous ensemble pour bâtir les ouvrages Olympiques ! ». 

 

Dans le cadre de la Charte en faveur de l’emploi et du développement territorial, la SOLIDEO (Société de Livraison des Ouvrages Olympiques) cherche à faciliter l’accès des TPE, PME et structures de l’Economie sociale et solidaires aux nombreux chantiers et marchés désormais ouverts, en les mettant en relation avec les constructeurs et aménageurs du Village Olympique et Paralympique, ainsi que les maîtres d’ouvrage des JO de Paris 2024.

 

Ces rencontres prennent la forme de rendez-vous d’affaires de 15 minutes, mais aussi d’échanges autour de stands de présentation des ouvrages, qui mettent en avant les divers besoins des constructeurs, à la recherche d’offres et de solutions.

 

Objectif : faire en sorte que les 3,5 milliards d’investissement des Jeux bénéficient aux entreprises locales. « Il est essentiel que les TPE et PME de notre territoire, tout comme ses habitant.e.s, profitent aussi des Jeux de Paris 2024 ! » a notamment twitté Stéphane Troussel, lors de sa visite.

 

VAL-DE-MARNE

2 nouveaux parkings partagés sur mobile à Villejuif


Á chaque instant 1 automobiliste sur 4 en circulation est à la recherche d'une place. En effet, se stationner peut parfois relever du parcours du combattant. Pourtant, les places ne manquent pas, puisqu’en France, plus de 5 millions de places sont libres dans les parkings privés (hôtels, bailleurs sociaux, foncières immobilières, administrations, cliniques, etc.). Pour répondre à cette demande, l’application Zenpark permet aux propriétaires de parkings peu ou pas utilisés  les mettre à disposition du public leur emplacement, et ce pour quelques heures, quelques jours, quelques semaines ou toute l'année.

Le service s’étend désormais à Villejuif, où », vient de renforcer son offre de parkings partagés, à  travers l'ajout de 2 nouveaux parkings à Villejuif. Ces parkings, situés Villejuif - Louis 1 Résidence de la Plaine et Parc Pablo Neruda : 13 bis rue Eugène Varlin et propriétés de RATP Habitat et de SCI Les Violettes, sont désormais ouverts au public qui peut les réserver et y accéder à la demande via son mobile. « Depuis 2019, Zenpark a lancé 20 nouveaux parkings partagés dans le département » rappelle l’entreprise.

 

VAL-D’OISE

20e édition du festival Image par Image,  festival intergénérationnel


Jusqu’au 1er mars prochains, le festival Image par Image célèbre ses 20 ans d’existence. Proposant de nombreuses activités à faire en famille, « ce festival intergénérationnel, sans jury, ni
compétition privilégie rencontres, découverte et partage en famille pour découvrir et redécouvrir des œuvres du cinéma d’animation sur tout le territoire du Val-d’Oise. 
», précisent les organisateurs sur le site du festival. Car il faut dire que le programme est riche et diversifié : des « goûters au ciné », la découverte de secrets de fabrication des films, un concours de dessin, des ateliers, des expositions, la projection de courts et longs métrages d'animation, et même des avant-premières alimenteront la programmation ! Le festival accueillera aussi 30 auteurs-artistes internationaux, venant « éveiller le regard et la curiosité des petits et grands pour le 7e art ».

Cette 20e édition, organisée par Écrans VO, organisme associé du Conseil départemental, se déroule sur tout le territoire, dans pas moins de 32 communes du Val d’Oise, dont 35 cinémas, salles de spectacles et médiathèques.

Le programme est disponible sur le site www.ecransvo.fr.

0 commentaire
0 + 9 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10