Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en IDF !
Publié le 21/01/2020


PARIS


Des bains-douches parisiens à la résidence étudiante


Les bains-douches de la rue Castagnary ont ouvert en 1932. Ils répondaient à un souci d’hygiène moderne pour l’époque. Rappelons qu’alors, le panneau encore visible sur certains immeubles de la capitale « eau et gaz à tous les étages » avait encore un sens.


Ces bains-douches sont transformés en logements destinés à la colocation et en espace de coworking. Le projet architectural a réussi le pari du mariage entre le bâtiment historique en brique, type art déco des années 30 et un immeuble contemporain à ossature de bois sur 8 étages. De par son orientation et sa végétalisation, le lieu respecte les principes de développement durable. Son bilan carbone est performant et un espace vert a été installé. La construction apporte 17 logements, 56 chambres (5 par appartement) pour un total de 1400 m² d’habitation, et 350 m² d'espace de coworking. Dédiée aux étudiants, chaque chambre sera proposée individuellement à un loyer modéré.


 


ESSONNE


La start-up Mainbot commercialise le robot éducatif Winky


Le 14 janvier dernier, la start-up Mainbot, incubée à l’X-Up de l’École Polytechnique, a annoncé que la commercialisation de Winky, le premier robot éducatif « Made in France » avait été un succès. Ce petit robot tout rond, blanc et noir avec des yeux bleus électriques a pour mission d’initier les enfants entre 5 et 12 ans au B.A.-ba de la programmation robotique et de l’intelligence artificielle. Les enfants peuvent également apprendre à le programmer en réveil-matin ou concevoir des applications éducatives et des jeux d’apprentissage en manipulant des blocs visuels contenant du langage informatique. « Ce robot éducatif et évolutif améliore la réactivité, la créativité, la résolution de problèmes, la logique, la concentration ou encore la mémoire de l’enfant », ont déclaré Amanda Ferreira et Boris Kesler, fondateurs de la start-up Mainbot.
En novembre, Mainbot a livré 2 000 premiers exemplaires dans 60 magasins Fnac et 2 000 autres aux familles ayant précommandé Winky.


 


YVELINES


Grand casting pour une fiction historique au château de Rambouillet


En juin 2020, le château de Rambouillet va accueillir une reconstitution de la fameuse rencontre entre De Gaulle et Eisenhower en 1959. Le vendredi 17 janvier dernier, plus de 300 personnes ont participé au casting de la société Polaris. Les retenus rejoindront les 400 déjà inscrits depuis le lancement du projet. Connue pour son fameux « Fabuleux Noël du château de Maintenon », la société Polaris est spécialiste des productions qui lient patrimoine et aventure humaine, et va réaliser « Secret Défense », une fresque qui va mêler la fiction et la réalité. Le Centre des monuments nationaux, propriétaire du château de Rambouillet, est également partenaire du spectacle. « Vous allez vivre un moment hors du commun en étant immergé dans un moment d'histoire qui s'est vraiment déroulé dans ces murs », a déclaré Charles Mollet, le metteur en scène, très enthousiaste lors de la présentation de l’évènement.


 


HAUTS-DE-SEINE  


Paris La Défense Arena accueille des sans-abri pendant 3 nuits


À l’annonce de la vague de froid qui touche la France cette semaine, Paris La Défense Arena, la plus grande salle de spectacles d’Europe, en partenariat avec la Croix-Rouge française et la Préfecture des Hauts-de-Seine, a ouvert ses portes aux personnes sans abri. Pendant trois nuits, du 20 au 23 janvier 2020, elle met à disposition un espace permettant d’héberger jusqu'à 35 personnes sans-abri. L’espace a en effet été équipé de 35 lits, et il a été mis à leur disposition des kits d’hygiène, des sanitaires avec douches, des paniers-repas, un espace cuisine avec réfrigérateurs, des fours à micro-ondes, des tables et des chaises.  « Côté finances, les frais engagés par l’association feront l’objet d’une subvention spécifique de l’État. Paris La Défense Arena s’est, quant à elle, engagée à prendre en charge la totalité des coûts liés à l’utilisation des lieux (chauffage, éclairage, eau, sécurité incendie, entretien…) » précise le site Paris La Défense.


 


SEINE-SAINT-DENIS


Le 93 réagit après la diffusion d’un documentaire choc sur les mineurs placés en foyer


 


Les images ont de nouveau déclenché un tollé. Un an après un premier documentaire consacré aux enfants placés dans les foyers de l’ASE, M6 a récidivé, le 19 janvier dernier, en diffusant un nouveau numéro de l’émission Zone Interdite, intitulé « Mineurs en danger : enquête sur les scandaleuses défaillances de l'aide sociale à l'enfance ».


Locaux vétustes, personnels parfois non qualifiés, enfants livrés à eux-mêmes…  Alors que les journalistes, qui se sont infiltrés dans plusieurs foyers en France, mettent en évidence de nombreux dysfonctionnements, lenquête pointe notamment le quotidien préoccupant d’enfants placés au sein d’un foyer d'accueil d'urgence en Seine-Saint-Denis.  Or, le 93 est régulièrement dans le viseur en matière d’aide sociale à l’enfance - à ce titre, 15 juges pour enfants avaient lancé, en 2018, un appel à l'aide dans une tribune commune.


Suite au « buzz » déclenché par le documentaire, le département n’a pas manqué de réagir. Dans un communiqué, il reconnaît que les images filmées montrent « au sein de la structure d’accueil concernée certaines pratiques incompatibles avec l’exemplarité que le Département de Seine-Saint-Denis s’attache à faire prévaloir concernant la protection des enfants. (…) » et indique qu’il « va donc engager dans les meilleurs délais une inspection au sein du foyer visé par le reportage et prendra toutes les mesures qui s’imposent ».


En revanche, la Seine-Saint-Denis s’offusque d’ « imprécisions » et d’ « allégations » qui, selon elle, « dénotent un parti pris qui conduisent le documentaire à des imprécisions et contrevérités, et


qui ne permettent hélas pas de souligner l’engagement sans faille et bienveillant de la grande majorité des éducateur.rice.s de l’Aide Sociale à l’Enfance. 


Le département rappelle qu’il affiche le plus haut niveau de dépenses pour sa politique de protection de l’enfance, rapporté au nombre de ses habitant.e.s. « Cet engagement [nous] permet, avec l’aide de nombreux.ses partenaires, de prendre en charge 8 600 enfants, dont 5 600 faisant l’objet d’une mesure de protection », indique le communiqué, qui précise en outre que le département s’est engagé sur 10 actions clés, parmi lesquelles le recrutement d’assistants familiaux, le renforcement des moyens de contrôle, la rénovation des structures publiques accueillant des enfants ou de nouvelles formes de mesures éducatives intensives à domicile. « A ce titre, la structure filmée dans le documentaire fera l’objet de travaux à hauteur de 1,4 million d’euros, qui permettront notamment la création de chambre individuelles. », assure enfin le texte.


Suite à la diffusion du documentaire de Zone Interdite, Adrien Taquet, secrétaire d’État chargé de la Protection de l’enfance, a demandé aux préfets de lui transmettre, sous trois mois, une description de la « procédure de signalements » ainsi que du plan de « contrôle des établissements » arrêtés par le président de leur département. Ces synthèses « permettront, le cas échéant, de diligenter des contrôles des structures ».


 


VAL-DE-MARNE


Collectes solidaires


La ville de Vincennes et ecosystem, avec le soutien de Paris Est Marne&Bois, proposent régulièrement des collectes solidaires de proximité. Gratuites, ouvertes à tous, elles permettent de donner ses anciens appareils électriques et électroniques. En état de marche ou pas, à pile ou sur secteur, tous les équipements sont admissibles. Le but est soit le réemploi, soit, à défaut, le recyclage. Rappelons que les appareils électriques et électroniques ne doivent pas être jetés à la poubelle, ni déposés sur la voie publique. Pour participer à cette économie solidaire, il vous suffit de rapporter vos anciens appareils sur les points de collecte ecosystem.


En 2019, 840 habitants ont répondu présents, déposant 7 685 kg d’appareils. 15% des équipements collectés ont été reconditionnés par les structures d’Emmaüs Ivry-sur-Seine et Les Ulis. Le reste a été pris en charge par ecosystem pour être dépollué. En moyenne 81% des matières qui composent les appareils électriques sont recyclées sous forme de nouvelles matières. Gros électroménager, petit électroménager, écrans en tout genre, matériel informatique: Tous les appareils sont acceptés.


Les collectes solidaires auront lieu de 10 à 14h les samedis 1er février, 4 avril et 6 juin au 16 avenue de Vorges, à Vincennes.



 


VAL-D’OISE


Ciné-Cinglés 2020


Argenteuil accueille la 32e édition des Cinglés du cinéma. Cette manifestation allie une foire-exposition pour les amateurs du 7e art et les chineurs à l’espace Jean Villar ainsi qu’une vingtaine de projections d’œuvres japonaises sélectionnées, diffusées dans les salles Jean Gabin et Figuier blanc.


Événement européen majeur pour les collectionneurs, Ciné-cinglés, offre l’occasion de rencontrer en toute simplicité quelques figures du cinéma et de découvrir sur les stands : matériel, objet insolite, affiche, photo...


Le thème de cette année, le cinéma nippon est prétexte à quelques animations en rapport: ateliers kamishibaï (petit théâtre ambulant sur papier), manga, sashimono (port de bannières traditionnelles), yokaï (esprits, fantômes, créatures surnaturelles du folklore nippon), maquillage ; défilé de cosplayers et créations japonaises ; etc


Jusqu’au 26 janvier, les salles obscures vous proposent : Yasujirô Ozu, référence du noir et blanc ; Satoshi Kon ou Hayao Miyazaki, réalisateurs de films d’animation.


Renseignements à la Direction de l’Action culturelle d’Argenteuil : 01 34 23 58 00


 


 


0 commentaire
8 + 4 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10