Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en Ile-de-France !
Publié le 11/09/2020

HAUTS-DE-SEINE   

Les robes noires investissent le quartier d’affaires La Défense

 

Du 5 au 7 octobre prochains, dans le cadre de l’opération « Les avocats prennent La Défense ! », se tiendront au Centre de conférence Cœur Défense trois jours de conférences et ateliers, organisés par l’Ordre des avocats des Hauts-de-Seine.  

L’opération débutera le lundi 5 octobres avec des conférences visant à rebondir face à la crise. Y seront abordées les thématiques suivantes : « L'avocat, partenaire de votre quotidien » ; « Eviter le dépôt de bilan » ; « Penser le conflit autrement » ; et « La gestion de crise en entreprise avec mon avocat ».

La deuxième journée se consacrera davantage à la stratégie entrepreneuriale, avec pour mot d’ordre « Entreprendre ». Dès 8h30, l’avocat sera conseille pour « Définir sa stratégie de financement pour son entreprise ». D’autres conférences, tout au long de la journée, se concentreront sur le bail commercial, le choix de sa structure et de son associé, la création d’entreprise, avec même un atelier destiné aux étudiants entrepreneurs.

Enfin, le 7 octobre, quatre conférences consacrées à l’humain viendront clore cet événement. Il sera question ce jour de télétravail, d’handicap, ou encore de RGPD.

En parallèle, les avocats du barreau des Hauts-de-Seine proposeront  des consultations gratuites et des ateliers juridiques pratiques, à destination des chefs d’entreprises, des entrepreneurs, des artisanats ou encore des professions libérales.


Programme complet et inscriptions sur le site www.lesavocatsprennentladefense.fr.


 


YVELINES 

Le Street art à la cité des rois


Á Versailles, bien sûr, il y a le Château, avec sa galerie des glaces, ses dorures et ses jardins. Mais encore aujourd’hui, la ville, par son dynamisme, inspire largement les artistes. L’office du tourisme de Versailles vous propose ainsi  de découvrir la ville autrement, au travers d’une visite guidée consacrée au street art.

Trompes l’œil, pochoirs et dessins en tout genre viennent ainsi alimenter ce parcours. Au détour des rues, sur les façades des immeubles ou même sur le mobilier urbain de la ville, partez à la découverte de cet art urbain, une autre façon de profiter de la cité des rois.


Informations :

Tarif adulte : 11 euros / tarif enfant : 6 euros.

Prochaine visites le 4 octobre, à 15 h00.

Durée de la visite : 1h.

Rendez-vous sur le site www.versailles-tourisme.com


 


VAL-D’OISE

Port du masque obligatoire aux abords des gares et des établissements d'enseignement


Depuis cet été, les indicateurs épidémiologiques de surveillance de la COVID-19 sont en forte dégradation en région d’Île-de-France, et plus particulièrement dans le Val-d’Oise. Le département est désormais classé, comme toute l’Île-de-France, zone de circulation active du virus.

Le taux d’incidence, traduisant le nombre de nouvelles contaminations, rapporté à 100 000 habitants sur une période de 7 jours glissants, est passé de 8,09 le 8 juillet, à 53,8 le 27 août 2020. Il se situe désormais durablement au-delà du seuil d’alerte. Le niveau de positivité aux tests est d’autre part de 5,1 au 27 août contre 1,6 le 8 juillet.

Dans ce contexte, la vigilance collective est renforcée et s’accompagne de règles pour contenir la circulation du virus en pleine rentrée scolaire et en pleine reprise de l’activité économique.

En conséquence, afin de tenir compte de la fréquentation des gares du Val-d’Oise, de leurs abords, et des nombreux déplacements de voyageurs entre le département, Paris et la petite couronne (au sein desquels les niveaux d’incidence sont supérieurs à 70) le port du masque est obligatoire pour toutes les personnes de onze ans et plus dans les gares du Val-d’Oise et à leurs abords, dans un périmètre de deux cents mètres autour de leurs entrées et sortie.

En outre, compte tenu du retour à une importante fréquentation des alentours des établissements d’enseignement par une population appartenant majoritairement aux tranches d’âge au sein desquelles la circulation du virus est forte, le port du masque est obligatoire pour toutes les personnes de onze ans et plus à proximité de tous les établissements d’enseignement (écoles maternelles et primaires, collèges, lycées et établissements d’enseignement supérieur) du Val-d’Oise, dans un périmètre de deux cents mètres autour de leurs entrées et sorties.

Les services de l’État et les collectivités territoriales sont mobilisés afin de faire respecter, avec constance et discernement, ces obligations applicables, pour l’instant, jusqu’à fin septembre.

 


ESSONNE

Nokia : des centaines de salariés mobilisés


Entre 500 et 1000 salariés de Nokia - selon les syndicats - ont défilé à Nozay (Essonne), jeudi 10 septembre, pancartes « French jobs matter » (« Les emplois français comptent ») en main, pour manifester contre le plan de départ volontaire annoncé par Nokia fin juillet.

L'équipementier a en effet annoncé la suppression de 1233 postes en France, dont 831 sur celui de Nozay, en 2021.

Ce plan de départ est le quatrième, et le plus important, depuis le rachat, en 2016, d'Alcatel-Lucent par la société. A cette occasion, Nokia s’était engagé à maintenir 4200 salariés en France, dont 2500 en R&D pendant au moins deux ans.

Ces suppressions de postes s'inscrivent en outre dans un programme global de réduction des coûts lancé il y a deux ans par la société, qui s'est recentrée sur les équipements après sa déroute dans la téléphonie. 



VAL-DE-MARNE

Rentrée périscolaire à Maisons Alfort


La Ville de Maison Alfort propose un accueil, avant et après la classe au sein des 25 écoles maternelles et élémentaires, assuré par des animateurs de la Ville. A noter que les inscriptions sont à réaliser directement auprès de l’école. Le matin, l’accueil s’effectue de 7h30 à 8h50. Le soir, les enfants en maternelle sont accueillis du lundi au vendredi (sauf le mercredi) de 16h15 à 18h30 tandis que ceux en élémentaire ont le choix entre l’étude proposée par l’école et les animations gratuites proposées dans le cadre du dispositif Contrats Bleus de 16h15 à 17h45. Un accueil, encadré par les éducateurs sportifs de la Ville, est ensuite proposé aux familles de 17h45 à 18h30. Pour l’année scolaire 2020-2021, la participation demandée aux familles reste inchangée, s’élevant à 0,87 euro par séance.

Le mercredi après-midi et durant les vacances Maisons-Alfort compte deux accueils de loisirs élémentaires, Busteau et Les Planètes, dont les capacités d’accueil s’élèvent respectivement à 300 et 180 enfants. Les 12 écoles élémentaires sont affectées à ces deux espaces. L’équipement des Planètes possède également un bâtiment strictement réservé à l’accueil de loisirs des enfants en maternelle. L’accueil s’effectue de 12h à 18h30 les mercredis et, durant les vacances scolaires, les élémentaires sont accueillis de 7h30 à 8h30 et jusqu’à 9h pour les maternels. Les parents pourront ensuite venir chercher leurs enfants jusqu’à 18h30. Les tarifs sont calculés selon les revenus des familles. La seule condition pour déposer son enfant dans une des structures d’accueil est qu’il soit inscrit une seule fois et pour toute l’année auprès du service Enfance Éducation. Cette démarche accomplie, les parents peuvent déposer leur enfant quand ils le souhaitent, sans préinscription.

+ d’informations auprès de la Direction Enfance-Education au 01 43 96 77 03


 

SEINE-SAINT-DENIS

JO 2024 : face aux économies annoncées, les élus du 93 inquiets


Des élus de Seine-Saint-Denis ont tiré la sonnette d’alarme, jeudi 10 septembre, pour que le département ne devienne pas « la variable d'ajustement » dans le cadre des économies annoncées en vue de l'organisation des Jeux Olympiques en France.

En effet, crise sanitaire oblige, les organisateurs des JO-2024 se sont fixé entre 300 et 400 millions d'euros d'économies à réaliser, pour rester dans un budget initialement fixé à 3,8 milliards d'euros.

Alors que le maire de Saint-Denis, Mathieu Hanotin, s’est élevé, au cours d'un point presse, contre « un détricotage progressif » des installations et des programmes, rapporte l’AFP, Stéphane Troussel a pointé que « quelques lignes rouges » ne devaient « pas être franchies ». Le président PS du département n’a, par ailleurs, pas manqué de solliciter l'intervention de l'Etat et celle du Premier ministre, Jean Castex, ancien délégué interministériel aux JO. Il s'est également prononcé en faveur de la « sobriété » des Jeux et prêt « à discuter de tout ce qu'il pourrait y avoir de superflu, y compris dans l'évènementiel ».



PARIS

Les transports gratuits pour les moins de 18 ans

Promesse de campagne de la maire de Paris, la gratuité des transports en commun pour les moins de 18 ans est enfin entrée en vigueur le 8 septembre. Elle avait dans un premier temps été instaurée pour les enfants de moins de 11 ans. Ceux de 12 à 18 ans se voyaient remboursés de 50%.

Les collégiens et lycéens domiciliés à Paris peuvent désormais demander le remboursement intégral de leur forfait transport annuel ou mensuel auprès de la ville de Paris, via un formulaire à remplir sur le site de la ville.

Pour l'année scolaire 2020-2021, la mesure représente ainsi une économie de 24 euros pour les détenteurs du Pass Navigo junior, de 27,60 euros pour les porteurs d'un forfait Vélib et de 350 euros pour les collégiens, lycéens et jeunes apprentis âgés de moins de 18 ans et titulaires d'un abonnement Imagine R.

« La mise en place de la gratuité totale pour les 11-18 ans a été chiffrée par le conseil municipal de Paris à 12,6 millions d'euros pour la municipalité. 135 000 jeunes seraient concernés », indique Le Figaro.

 

 



0 commentaire
7 + 2 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10