Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en IDF (75, 92, 91)
Publié le 02/07/2022 09:00
En bref en IDF (75, 92, 91)/><img src=

PARIS

Le nouveau visage des abords de la cathédrale Notre-Dame se dessine 

 

Nouvelle étape importante en vue de la rénovation des abords de Notre-Dame ! Le projet lauréat pour leur réaménagement a été rendu public le 27 juin par le jury présidé par la maire de Paris, avec les représentants de l’établissement public chargé de la conservation/restauration de la cathédrale et du Diocèse de Paris. C’est une équipe composée du paysagiste belge Bas Smets, de l’agence d’architecte et d’urbaniste française GRAU et de l’agence d’architecture Neufville-Gayet, pour le volet patrimoine, qui sera chargée de sa réalisation.   

Après l’incendie de Notre Dame, quatre équipes[1] avaient été retenues à l'issue d'une consultation internationale lancée au printemps 2021, destinée à redonner un coup d’éclat à l’environnement immédiat de l’édifice. Un modèle 3D de la zone, créé par une société spécialisée dans la conception et la construction, avait permis aux participants de mieux comprendre les contraintes du site et de donner vie à leurs projets d’aménagement.  

Pour le trio sélectionné, l’objectif est de repenser les espaces publics pour la ville de demain, « sous le double angle du collectif et du climat », afin que les abords de Notre-Dame « redeviennent l’épicentre de Paris ». 

Le parvis, conçu comme une clairière, sera largement végétalisé. De la même manière, l’espace derrière la Cathédrale, aujourd’hui divisé par des haies et des clôtures, devrait devenir un grand square continu entre le chevet et la Seine, et les jardins au sud de la cathédrale, ainsi que les arbres existants, seront intégrés dans un grand parc des berges de 400 mètres de long. Quant au parking souterrain, il sera transformé en une promenade intérieure qui abritera le programme d’accueil et offrira un nouvel accès à la crypte archéologique ainsi qu’une ouverture sur la Seine. 

Les travaux commenceront en 2024, après les Jeux Olympiques, pour s’achever en 2027. Avec 20 millions de visiteurs par an, le site fait partie du top 5 des lieux les plus fréquentés au monde. 

 


[1] Les quatre projets de réaménagement font l’objet d’une exposition au Pavillon de l’Arsenal jusqu’au 28 août, du mardi au dimanche, de 11h à 18h (entrée libre - visites guidées gratuites le week-end et ateliers jeune public sur inscription). 

 



HAUTS-DE-SEINE 

Cet automne, à La Défense, les avocats du Barreau des Hauts-de-Seine au plus près des entrepreneurs

  

Les avocats prennent La Défense ! Depuis plusieurs années déjà, l’événement est devenu un rendez-vous connu et attendu. Le 11 octobre prochain, le barreau des Hauts-de-Seine réinvestit le quartier de La Défense pour apporter accompagnement et conseils aux chefs d’entreprise, entrepreneurs et startuppeurs.

À partir de 16h30, au cœur du quartier d’affaires, les avocats altoséquanais animeront quatre ateliers pratiques visant à répondre aux attentes des entrepreneurs en matière de conseils juridiques. Des retours d’expériences viendront également alimenter les ateliers pour apporter des témoignages concrets.

À parti de 18h30, Avocats Lab’92, l’incubateur du Barreau des Hauts-de-Seine, accueillera les porteurs de projets primés, qui présenteront leur innovation face à un public d’avocats et de chefs d’entreprises.

Au cours de cet événement, Welcome 92, le rendez-vous aux créateurs d’entreprise de CCI Hauts-de-Seine, proposera aux jeunes entreprises du département un speed dating, « l’occasion de rencontrer tous les acteurs de l’écosystème entrepreneurial et de découvrir les atouts du 92 », précise le barreau.

Enfin, du 10 au 14 octobre, des consultations gratuites seront également organisées.

L’événement est soutenu par le Département des Hauts-de-Seine, Paris La Défense et la CCI-Hauts-de-Seine.

 

 



ESSONNE

Bellastock : les festivaliers invités à construire une cité éphémère autour de la convivialité

 

Bellastock remet le couvert ! Du 14 juillet au 17 juillet, les participants se retrouveront au Centre Art Architecture Paysage Patrimoine d’Evry-Courcouronnes, au cœur du parc de la maison Sainte-Geneviève, comme l’an passé.  

Depuis 2006, ce festival d’architecture expérimentale invite étudiants et jeunes professionnels des métiers de la création à concevoir, construire et habiter collectivement des projets autour d’une thématique spécifique. Cette année, la manifestation propose d’aborder la notion de convivialité dans l’architecture et la ville. 

Les 14 et 15 juillet, les participants expérimenteront les rapports entre architecture, construction et convivialité à travers la construction d’une cité éphémère. Les participants à ce chantier disposeront tous d’une « CAAPP—BANE » (tentes réutilisables construites en 2021) à implanter et assembler sur une parcelle du parc, comme point de départ de leur habitat. Puis ils disposeront de bottes de pailles de réemploi issues du festival We Love Green, de bois de réemploi et de sangles à cliquets et de bâches étanches, pour agrémenter ces structures. Enfin, les espaces entre les habitats seront aménagés pour y circuler, y vivre et se rencontrer. Objectif : former « un tissu urbain éphémère vecteur de convivialité ». 

En parallèle, tout au long de ces quatre jours, la Péniche Adélaïde accostera sur les berges de Seine, en contrebas du site du CAAPP, pour proposer une programmation à ciel ouvert : ciné-concert, soirée dansante et même cabaret. Par ailleurs, un spa entièrement construit en matériaux de réemploi dans les sous-bois du Parc de la Maison de Sainte-Geneviève accueillera les festivaliers après leur journée de chantier. Enfin, tout au long de ces 4 jours, le festival proposera des projections de films suivies de débats, ainsi que des conférences et des discussions autour du thème de la convivialité, et des actions menées par Bellastock depuis 2006. Quant aux repas, ils seront assurés par Disco Soupe, à partir d’invendus, le tout sur les sons des Hydropathes, collectif regroupant notamment des musiciens de tous bords : groupes de funk, jazz, rock, mais aussi rappeurs, créateurs de musiques électroniques, DJs, etc. 

 

NB : le festival sera ouvert au public le 16 juillet, pour une programmation culturelle autour de la convivialité de 10h à minuit. 

 

 

 

 

0 commentaire
  • 0 + 9 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10