Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en Île-de-France !
Publié le 19/02/2021 11:35

SEINE-SAINT-DENIS

Ecoles : des élus interpellent le ministre de l’Éducation nationale

 

Dans un courrier du 25 janvier 2021 adressé  au ministre de l’Éducation nationale, des élus de Seine-Saint-Denis tirent la sonnette d’alarme et alertent sur la situation des écoles.

Ils pointent en effet que de nombreux établissements scolaires se trouvent sans professeurs « depuis plusieurs semaines voire plusieurs mois », et qu’à la rentrée scolaire 2021, la direction académique du département prévoit de fermer 187 classes.

Ces élus réclament donc «un plan d’urgence ».

Ils font en outre part de leur inquiétude quant aux  AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap). « Pivots de l’école inclusive », soulignent-ils, leur nombre est « très insuffisant face à la demande », dénoncent les signataires, qui déplorent les conditions de travail difficiles et une forte précarité. Ils réclament ainsi la titularisation des AESH, une revalorisation salariale « conséquente », un « véritable plan de carrière », une formation continue « qualifiante » et des formations spécifiques.

 

 


VAL-D’OISE

Projet culturel participatif à Cormeilles-en-Parisis

 

En lien avec le spectacle "Toutes les choses géniales", le service culturel de la ville vous propose de partager vos "choses géniales"...

Initialement prévue le 26 janvier, la représentation de "Toutes les choses géniales", de la Cie Théâtre du Prisme, est reportée ultérieurement.

Ce spectacle, qui est l'un des coups de coeur de la saison, raconte l'histoire d'un enfant qui, suite à une épreuve familiale, dresse dès l’âge de sept ans une liste de toutes les choses géniales qui valent la peine d’être vécues. Il continue à le faire jusqu’à l’âge adulte : 1. Les glaces. 2. Les batailles d’eau. 3. Rester debout après l’heure habituelle et avoir le droit de regarder la télé. 4. La couleur jaune. 5. Les choses avec des rayures. 6. Les montagnes russes…

En attendant de voir le spectacle sur scène, le service culturel vous propose, à vous aussi, de répondre à cette question : Et vous, ce serait quoi votre liste de tout ce qui est génial dans le monde ?

Voir un arc-en-ciel, manger un carré de chocolat, aller de nouveau au spectacle, contempler un ciel bleu, cuisiner, danser, aller au concert…

Vos réponses, avec le hashtag #TLCG pour Toutes Les Choses Géniales, seront inscrites (de façon anonyme) sur les trottoirs de la ville, sur les vitres du Théâtre, de Lamazière, des Studios 240…

Vous pouvez dès maintenant envoyer vos réponses sur la page Facebook du Théâtre du Cormier ou sur billetterie@ville-cormeilles95.fr(link sends e-mail).

Alors à vos "choses géniales" et ouvrez les yeux quand vous marchez dans la ville…

 

 


 

YVELINES

Restauration de la salle du Jeu de Paume

 

Le 16 février dernier, le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a lancé un appel aux dons à destination des députés pour la restauration de la salle du Jeu de Paume du Château de Versailles. «Le soutien à la restauration et à la mise en valeur pour le public de la salle du Jeu de Paume pourrait constituer une démarche collective de l'Assemblée nationale», a-t-il déclaré à cette occasion, selon Le Figaro.

Symbole de la République, c’est dans cette salle que les députés du Tiers État ont prêté serment – le 20 juin 1789– de « jamais (se) séparer (...) jusqu'à ce que la Constitution du royaume fût établie et affermie par des fondements solides.» La célèbre toile de Merson, d'après le dessin de David, dans la salle du Jeu de Paume, immortalise cet instant. Mais la salle du Jeu de Paume est malheureusement dégradée et a besoin d’être restaurée tout comme la toiture et la charpente de la salle. Le coût des travaux est estimé à 1,83 million d’euros.

Richard Ferrand souhaite que la salle retrouve son état lors de sa transformation en musée de la Révolution française au début de la IIIe République. Il espère convaincre le maximum de députés d’ici la fin de l’année, puis l'Assemblée nationale élargira l'appel aux dons aux anciens députés, ainsi qu'aux représentants des instances de la République.

 

 

 


ESSONNE

Le supercalculateur Jean-Zay va chauffer le campus de Paris-Saclay

 

Le supercalculateur Jean-Zay du CNRS (hébergé à l'Institut du développement et des ressources en informatique scientifique (Idris) d'Orsay) va bientôt servir à alimenter le réseau de chaleur et de froid du campus urbain de Paris-Saclay. Une convention vient d'être signée à ce sujet avec l'Établissement public d'aménagement (EPA) Paris-Saclay.

Ce supercalculateur est l’ordinateur le plus puissant de France, capable d’effectuer 28 millions de milliards d'opérations par seconde, soit l'équivalent de 80 000 ordinateurs de bureau. Il répond aux besoins de plus de 1 600 chercheurs, académiques et industriels, au travers de plus de 600 projets de recherche aussi variés que la lutte contre la Covid-19, le climat, l’intelligence artificielle, l’astrophysique… Désormais, c’est sa chaleur qui va être utilisée. Le potentiel d'énergie qui sera récupéré (4 000 MWh/an) est estimé à l’équivalent de la consommation en chaleur de plus de 1 000 logements neufs.

 

 

 

 

 

HAUTS-DE-SEINE 

La CCI Hauts-de-Seine s’installe au cœur du quartier d’affaires La Défense

 

La Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-de-Seine a rejoint, le 8 février dernier, son nouveau site à La Défense. Installée au sein de l’ensemble immobilier Cœur Défense depuis le 8 février, elle souhaite, en intégrant le premier quartier d’affaires d’Europe, accentuer sa capacité d’écoute des attentes et pratiques entrepreneuriales, être plus facile d’accès pour les entreprises et commerces du département, et augmenter son agilité d’organisation.

« Notre installation dans un espace de coworking et dans un environnement stimulant est la démonstration de notre agilité et de notre proximité avec les start-up et les jeunes entreprises » souligne son président, Patrick Ponthier.

La CCI Hauts-de-Seine est également implantée sur 5 autres sites dans le département pour proposer et délivrer ses conseils et formations en proximité : Fontenay (Maison des Entrepreneurs), Issy-les-Moulineaux (Emergence), Nanterre (Pépinière Pépi’t et Maison de l’Emploi), Gennevilliers (Hôtel d’entreprises Quai des Entrepreneurs).

Nouvelle adresse : Cœur Défense - Tour A - 110, esplanade du Général de Gaulle - 92931 Paris La Défense Cedex.

 

 


VAL-DE-MARNE

Loi SRU : 22 maires se constituent en collectif « pour un urbanisme maîtrisée »

 

Le 15 février dernier, dans la cadre de l’application de la loi  SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain),  22 élus du Val-de-Marne se sont constitués en « collectif des maires pour un urbanisme maîtrisé ». Evoquant l’encadrement de la loi SRU qui fixe à 25 % le seuil de logements sociaux dans les communes de plus de 15 000 habitants  d’ici 2025, les 22 élus réagissent à cette actualité qu’ils rappellent dans une lettre ouverte adressé à la ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon :« Dans le Val-de-Marne, 10 villes sont en constat de carence avec de lourdes amendes infligées et quatre d’entre elles on vu, en plus, leur compétente urbanisme en grande partie récupérée par l’Etat, qui, concrètement, délivrera les permis de construire en lieu et place des maires ».  Ils estiment ainsi qu’il s’agit d’une « ingérence lourde et contraire à la libre administration des communes les privant de leur pouvoir de décision et d’action ». 

Les élus locaux évoquent en outre des objectifs de construction « inaccessibles, dans les délais imposées », regrettant que la loi SRU « raisonne sur la totalité des logements existants dans la commune (stock) et non sur les efforts faits sur les nouveaux logements construis (flux) », ces nouvelles résidences augmentant mécaniquement le nombre de logements sociaux à produire.

Aussi, ils appellent une révision de la loi SRU « urgente » et « indispensable », afin qu’elle permette « aux Maires de favoriser la mixité sociale  tout en maîtrisant l’urbanisation de leurs villes et donc, le bien vivre en milieu urbain ». Ils réclament aussi plus de concertation avec les maires, et le renforcement des aides pour financer le logement social.

Ils demandent enfin une rencontre avec la ministre, afin de lui faire part de leurs propositions en vue d’améliorer la loi.

 


 

PARIS

Les commissaires aux comptes dotés d’un nouvel outil de data visualisation

 

La Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Paris, via sa commission Audit Informatique, a lancé lundi 8 février un nouvel outil d’audit de données sous « Power BI », solution d'analyse de données de Microsoft.

Intitulé VizNow, ce modèle  de business intelligence permet, grâce à la data visualisation, d’analyser  les données des fichiers des écritures comptables et de les restituer sous forme d’onglets : revue analytique, états financiers, ratios d’analyse financière, etc.

Les plus-values, pour les commissaires aux comptes : être  exhaustifs dans le traitement des informations, mais aussi orienter et affiner leurs contrôles. Restituées de manière plus pertinente, les analyses doivent également favoriser une meilleure compréhension de telle ou telle situation comptable et financière, et rendre les résultats plus intelligibles pour les clients.

Le dispositif est accessible gratuitement sur un site dédié. Pour l’heure, il est uniquement accessible aux commissaires aux comptes de la CRCC de Paris, mais cette dernière assure que « des partenariats sont actuellement envisagés avec d’autres CRCC ». Une formation à son utilisation sera également proposée via l’ASFOREF, ainsi qu’un support technique.

 

0 commentaire
  • 3 + 3 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10