Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
En bref en Île-de-France !
Publié le 26/02/2021 14:17

SEINE-SAINT-DENIS

Contre les violences conjugales, un « violentomètre » sur les emballages des baguettes

 

L’idée a germé à Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis. En novembre dernier, Sandrine Louet, adjointe en charge des questions d'égalité femmes-hommes, imagine un concept déroutant mais ingénieux pour sensibiliser aux violences conjugales. L’initiative vise à  imprimer, au recto des emballages de baguettes vendues en boulangerie,  un « violentomètre », baromètre de la violence au sein du couple, et, au verso, une liste de numéros d'aide.

 

Ce projet, adossé à un aliment du quotidien vendu dans un lieu très stratégique, a convaincu le collectif féministe #NousToutes, qui souhaite le porter à l'échelle nationale. Une cagnotte a donc été lancée dans ce cadre le 16 février. Dans un premier temps, le collectif espère récolter 14 000 euros afin d’imprimer 300 000 emballages de baguette.

 

Ces derniers seront ensuite envoyés gratuitement dans toutes les régions de France, pour être notamment distribués le 8 mars, journée internationale des droits des femmes. Pour recevoir ces sachets bien spéciaux, les boulangers intéressés peuvent, à ce titre, remplir un formulaire en ligne.

 

Le « violentomètre » est un outil de prévention diffusé dès 2018 par la mairie de Paris, l’association En avant toute(s) et l’Observatoire des violences faites aux femmes de Seine-Saint-Denis. Il permet de déterminer objectivement si la relation est saine et basée sur le consentement mutuel ou au contraire, si elle est toxique. L’échelle est composée de 24 graduations allant du vert, lorsque la relation est saine, jusqu’au rouge, qui signifie que l’un des partenaires est en danger.

 

 



VAL-D’OISE

Rapport développement durable 2020 de Cergy

 

Le rapport annuel du développement durable, obligation légale pour toutes les collectivités territoriales et EPCI à fiscalité propre de plus de 50 000 habitants (loi Grenelle 2 du 12 juillet 2010), traduit l'engagement des villes, des intercommunalités, des départements et des régions, et détaille leurs réalisations. Celui de la ville de Cergy dresse le bilan de l'action municipale dans ce domaine. Dans son édition 2020, 30 projets concrets et transversaux sont présentés.

Emploi, cadre de vie, lien social, dématérialisation des démarches, énergies renouvelables, implication de la jeunesse, développement des mobilités douces, solidarités, aide aux plus démunis... les 30 projets retenus illustrent la volonté d’intervenir en faveur du développement durable et de la transition écologique dans tous les domaines. 

Les actions visent 5 objectifs :

- la lutte contre le changement climatique

- la préservation de la biodiversité des milieux et des ressources

- la cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et les générations 

- l'épanouissement des êtres humains

- la dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables

Le rapport dresse le bilan de ce qui a déjà entrepris et annonce les prochaines orientations ou les prolongements programmés en 2021.

 

Quelques chiffres clés :

- 705 542 € de travaux de rénovation énergétique réalisés sur les bâtiments de la ville (9 groupes scolaires, 4 gymnases, 2 médiathèques, 2 maisons de quartier, hôtel de ville). 

- 13,5km de pistes cyclables temporaires réalisées à Cergy-Pontoise dont 6,8km à Cergy.

- 345 tonnes de dépôts sauvages ramassés par les services de la ville dont 216 tonnes de déchets verts,  87 tonnes d'ordures ménagères, 37 tonnes d'encombrants et 5 tonnes de pneumatiques. 

- 10 000 litres d'eau récupérés grâce à l'installation de récupérateurs d'eaux de pluie installés au Tennis du Ponceau.

- 50 arbres plantés de 10 variétés différentes. 

-80 bénéficiaires des ateliers de réparation de vélos et trottinettes organisés en maisons de quartier. 

-25m3 de vêtements collectés à l'occasion des opérations de vides-dressing organisées dans l'année et 331 familles bénéficiaires. 

- Dématérialisation des démarches : 89 % des familles en 2020 ont fait leurs démarches par le biais du "Portail Famille", contre 61 % en 2019.

 

 

 


 

YVELINES

Distribution de denrées alimentaires aux étudiants à Poissyy

 

Avec la crise, certains étudiants sont en grande difficulté financière. À Poissy, l’espace jeunesse de la Ville, La Source, qui vient déjà en aide aux jeunes via la bourse Cape (contrat d’accompagnement des Pisciacais étudiants) ou en leur offrant une aide psychologique, leur propose désormais une aide alimentaire, en partenariat avec le prestataire Elior qui prépare les repas des cantines scolaires et des accueils de loisirs, notamment. Les deux partenaires se sont rendu compte que ces derniers mois il y avait énormément de gâchis alimentaire dans les cantines. Il arrive souvent qu’une classe entière doive fermer à cause d’un cas de Covid, c’est donc une vingtaine de repas qu’il faut jeter. Parfois aussi certains élèves s’inscrivent à la cantine, mais ne viennent pas y manger.

La Ville de Poissy a donc proposé à Elior d’organiser une collecte des denrées non consommées dans une vingtaine d’écoles de la ville, en vue de les mettre à disposition des étudiants de la résidence Geneviève-Brousset, établissement géré par l’Association de gestion de foyers (Agefo). Cette initiative anti-gaspi se prolongera jusqu’à la fin de l’année scolaire et sera peut-être renouvelée l’an prochain.

 



 

ESSONNE

Une convention pour protéger les lacs de Viry-Grigny

 

D’une superficie de 100 hectares, les lacs de Viry-Grigny forment l'un des plus grands ensembles de plans d'eau d'Île-de-France. Ces derniers sont référencés en Espace naturel sensible (ENS), classés Zone naturelle d'intérêt « écologique, faunistique et floristique » (ZNIEFF) de type 2, et identifiés en tant que réservoir de biodiversité dans le schéma régional de cohérence écologique d'Île-de-France. Afin de protéger de la pollution cette magnifique étendue d’eau, une convention de gestion partagée des Lacs de l'Essonne, à cheval sur Viry-Châtillon et Grigny, vient d'être signée par les maires des deux communes, et les représentants des deux agglomérations auxquelles elles appartiennent.

Cette convention sera ensuite soumise aux votes des élus dans les prochaines semaines. Le futur plan de gestion sera confié à l'Unité des lacs de l'agglomération Grand Orly Seine Bièvre. « Nous souhaitons mettre l'accent sur le développement durable… Nous voulons aussi développer le côté ludique, avec la voile, le ski nautique, le paddle, sans oublier les pêcheurs. Nous allons recevoir ces derniers pour réfléchir ensemble à comment nous pouvons redéfinir les lieux où ils sont autorisés à pêcher » a expliqué Jean-Marie Vilain, le maire (Les Centristes) de Viry au Parisien. Des travaux seront également prévus pour améliorer le cheminement des promeneurs.

 

 

 

 


HAUTS-DE-SEINE 

Plan de relance « rénovation énergétique des bâtiments publics » : le tribunal de Nanterre va être rénové 

 

Le ministère de la Justice s’engage pleinement dans la transition écologique ! Grâce au plan « France Relance », ce dernier s’engage à réduire l'empreinte énergétique de ses bâtiments tout en modernisant ses lieux de vie collectifs au bénéfice des agents et des usagers de justice. « Jamais le ministère de la Justice n’a engagé autant de travaux en même temps. C’est une chance pour les justiciables mais aussi pour l’ensemble de nos entreprises, partout sur le territoire qui vont les réaliser » a déclaré Éric Dupond-Moretti.

Au total, 206 opérations réparties sur tout le territoire métropolitain et en outre-mer ont été retenues. Ces rénovations représentent un montant total de 114,3 M€, auxquelles s’ajoutent 7 opérations multi-occupants (comme dans la commune de Marigot située sur l’Île de Saint-Martin, avec la construction d’un site pour reloger les services justice, préfecture, police, douanes, rectorat, ARS, etc.), pour un montant estimé de 18,3 millions d’euros, soit un financement global de 132,6 M€

Parmi ces opérations, 6 projets d’ampleur se démarquent particulièrement. La rénovation thermique du tribunal judiciaire de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, fait partie de ces projets d’ampleur, avec une enveloppe globale de 29,3 M€  qui lui sera allouée.

 

Les autres projets d’ampleur du ministère de la Justice :

-       la rénovation énergétique de la maison centrale de Saint-Maur, dans l’Indre (6,76 M€) ;

-       le remplacement des chaudières et l’isolation thermique de plusieurs bâtiments, comme au tribunal judicaire d’Auch dans le Gers (263 593 €), au tribunal de proximité de Thiers dans le Puy-de-Dôme (186 000 €), au tribunal judiciaire de Niort dans les Deux-Sèvres (104 000 €) et au conseil de prud’hommes de Perpignan dans les Pyrénées-Orientales (75 000 €) ;

-       la restructuration de l’unité éducative d’hébergement collectif de Tourcoing dans le Nord (2,750 M€) ;

-       la restructuration d’un bâtiment pour créer un tribunal de proximité à Louviers dans l’Eure(2,696 M€) ;

-       la restructuration de l’ex 36 quai des orfèvres au palais de justice de l’Île de la Cité à Paris (32,48 M€).

 

Les travaux débuteront avant le 31 décembre 2021 et seront terminés avant la fin 2023, et en 2024 pour les projets complexes.

 

 


VAL-DE-MARNE

Nomination de Sophie Thibault, préfète du Val-de-Marne

 

Par décret du président de la République en date du 10 février 2021, Madame Sophie THIBAULT, conseillère maître à la Cour des comptes, a été nommée préfète du Val-de-Marne.

Elle succède à Monsieur Raymond LE DEUN, préfet du Val-de-Marne, qui fait valoir ses droits à la retraite.

 

Notice biographique :

Madame Sophie Thibault (24/04/1965) née à Poitiers (Vienne)

1987 : Attachée d'administration centrale au ministère de l'éducation nationale
01/01/1995 : Elève de l'E.N.A. (Promotion "Marc Bloch")
06/05/1997 : Sous-préfète, directrice de cabinet du préfet de l'Allier
22/03/1999 : Directrice de cabinet du préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime
07/05/2001 : Réintégrée administratrice civile et détachée à l'inspection des finances au ministère de l'économie, des finances et de l'industrie (mobilité)
07/05/2003 : Adjointe au sous-directeur des finances locales et de l'action économique à la direction générale des collectivités locales
03/05/2004 : Conseillère technique au cabinet du ministre délégué à l'intérieur, porte-parole du Gouvernement
09/12/2004 : Conseillère technique au cabinet du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, en outre conseillère technique au cabinet du ministre délégué au budget et à la réforme budgétaire, porte-parole du Gouvernement
29/06/2005 : Conseillère technique au cabinet du ministre délégué au budget et à la réforme de l'Etat, porte-parole du Gouvernement et conseillère technique au cabinet du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie
16/01/2006 : Conseillère au cabinet du ministre délégué au budget et à la réforme de l'Etat, porte-parole du Gouvernement
01/10/2009 : Directrice de l'évaluation de la performance et des affaires financières et immobilières au ministère de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales
12/09/2011 : Préfète de la Corrèze
26/08/2013 : Secrétaire générale adjointe, directrice de la modernisation et de l'action territoriale au Ministère de l’Intérieur
23/05/2016 : Conseillère maître à la Cour des comptes

 

 


PARIS

Visitez le mémorial de la Shoah depuis votre ordinateur

 

Si vous ne l’avez jamais visité, ou que vous souhaitez vous y rendre de nouveau, sachez que le Mémorial de la Shoah, situé dans le 4e arrondissement de Paris et fermé temporairement à la suite de la crise sanitaire, s’ouvre de nouveau au public... virtuellement.

 

Vous pouvez ainsi découvrir, désormais, ce musée-mémorial, inauguré par Jacques Chirac et Simone Veil en 2005, depuis votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur.

Au programme, « la découverte de son parvis emblématique, où sont organisées les commémorations, du Mur des noms dont la restauration a été achevée en janvier 2020, de l’Allée des Justes, du « fichier juif », déposé au Mémorial en 1997, ou encore de la crypte », énumère la Ville de Paris.

 

Agrémentée de photos et de vidéos, cette « balade interactive à 360 degrés » et en 3D vous permettra « d’explorer chacun des lieux de mémoire du Mémorial », étendu sur plus de 5 000 m2.

 

 


0 commentaire
  • 9 + 0 =

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10